Home / ACTUALITE / Cameroun-Hero national : Ruben Um Nyobe quels souvenirs 60 ans après ?

Cameroun-Hero national : Ruben Um Nyobe quels souvenirs 60 ans après ?

La commémoration de la disparition de ce grand nationaliste camerounais décédé le 13 septembre 1958 des suites d’assassinat s’est déroulée le jeudi 13 septembre 2018 pratiquement dans l’indifférence des autorités de Yaoundé. Et pourtant le Mpodol a payé de sa vie pour l’indépendance du Cameroun.

13 septembre 1958-13 septembre 2018 cela fait 60 ans que le nationaliste camerounais Ruben Um Nyobe fut assassiné dans le maquis près de Boumnyebel par une patrouille militaire.
Né à Song Mpeck, en pays Bassa de parents paysans, Ruben Um Nyobe fréquente l’école primaire de la mission puis poursuit ses études secondaires à l’école normale d’instituteurs de Foulassi. Il devient d’abord enseignant, puis commis dans l’administration coloniale. Il obtient un poste de greffier au tribunal d’Edea.
En 1945, un syndicat est créé au Cameroun et Ruben Nyobe en devient l’un des secrétaires avant d’être élu en 1957 secrétaire général de l’Union des syndicats confédérés du Cameroun (Uscc). En 1948, il fonde l’Union des populations du Cameroun (Upc). Selon une certaine historiographie, c’est Leonard Bouli qui serait le fondateur de l’UPC. L’Upc sera affilié au rassemblement démocratique africain (RDA). Après la création de ce parti politique, Ruben Um Nyobe décide de se consacrer uniquement aux activités politiques.
Le premier congrès de l’UPC en avril 1950 se fait sur le thème de l’indépendance et de la réunification du Cameroun. Fervent défenseur de l’indépendance et de la réunification du Cameroun avec ses compagnons de lutte tels que Ernest Ouandi, Félix Roland Moumie et Ossende Afana, Ruben Um Nyobe refuse de tourner sa veste en rejetant les propositions occultes (Limousine, poste dans l’administration…) de l’administration coloniale française qui cherche à le corrompre. C’est ainsi qu’il se fait arrêter et interdit de mandat électoral.
Il voyage en particulier à New-York pour aller plaider la cause de son pays devant l’ONU.
Après le bannissement de l’UPC en 1955 par l’administration coloniale française, il opte pour la lutte armée et vit ses trois dernières années au maquis. Le 13 septembre 1958, il est tué par une patrouille militaire.
Rendant hommage à cet illustre nationaliste Emmanuel Tchumtchoua professeur et chef du département d’histoire à l’Université de Douala a fait un post sur son compte facebook le 13 septembre 2018 où l’on peut lire ce qui suit. “Soixante après l’assassinat de Ruben Um Nyobe, traçons l’avenir.
Il y a exactement 60 ans , le 13 septembre 1958 était assassiné dans le maquis près de Boumnyebel Ruben, leader mouvement nationaliste camerounais et panafricaniste convaincu. Comme Martin Luther King, il avait entrevu la terre promise mais il n’y est pas entré. Après 60 ans d’errance aux mains des zombies qui nous ont émasculés et transformés en amnésique, puissions nous opérer une révolution mentale en donnant corps à ce rêve non encore réalisé. Malgré le tribalisme et l’ethnicisme triomphant, malgré la domination de notre imaginaire et de notre espace politique par les forces anti patriotiques, malgré les forces de dissolution et les oppressions de tout bord, commençons par notre résistance à ces forces de ténèbres à tracer les voies de l’avenir.”
Malgré l’indifférence des autorités au sujet de cette commémoration, il faut dire que les habitants de Bonandjo ont observé il y a plusieurs semaines déjà la mise sur pied d’un chantier de construction d’un monument en l’honneur de Ruben Um Nyobe. Un chantier qui a suscité une vive réaction de certains chefs Sawa. En effet, ces derniers avaient procédé à la destruction de la barrière dudit chantier faite de matériaux provisoires.
Ainsi, soixante ans après sa mort, le combat mené par le fervent défenseur de l’indépendance du Cameroun communément appelé Mpodol reste gravé dans les mémoires.
Rodrigue Djengoue.

About lavoixduperroquet

www.lavoixduperroquet.com est un site web d'information qui vous relate l'actualité sportive au quotidien. TEL: (+237) 679219420 / 698600556

Check Also

Cameroun-Douala IV: Arrêt sur images

La forte pluie qui s’est abattue ce vendredi 3 juillet 2020 dans la capitale économique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *