Home / SOCIETE / Douala-Hôpital de Bonassama: Le certificat médical se fait rare

Douala-Hôpital de Bonassama: Le certificat médical se fait rare

Vendredi surpassé, je me suis rendu à l’hôpital de Bonassama situé dans l’arrondissement de Douala 4e pour me faire établir un certificat médical sans succès.

Il est 10h passé de quelques minutes lorsque la moto qui me transporte de mon quartier pour l’hôpital de Bonassama situé à un jet de pierre de la sous-prefecture de Douala IVe me dépose devant la barrière de l’hôpital.

Très pressé d’obtenir mon fameux certificat, je traverse la barrière de l’hôpital et j’aperçois les malades à la pharmacie de l’hôpital. Je me rend immédiatement à la guerrite (collé au mur de la barrière) où on règle les factures. Après la formule de politesse, je fais savoir aux dames assises que je viens pour le certificat médical.

Il n’ya pas l’imprimé” declarent-elles.

Supris par cette déclaration, je décide de me balader au sein l’hôpital question d’en savoir d’avantage. Dans les autres services de l’hôpital où je me rends, on me déclare: “Ce n’est pas ici qu’on délivre le certificat médical. Allez à la guerrite”

Pendant que je parcours la cours de l’hôpital dépassé par les événements, je rencontre un messieur visiblement un personnel d’appui à qui j’espose “mon problème” “C’est pour faire quoi?” Me demande t-il?

Je lui répond : C’est pour un dossier. Il me conduit donc au bureau d’un médecin dans un coin caché de l’hôpital. Il me montre la porte et il s’en va.

J’entre donc dans le bureau du médecin. “Asseyez-vous.” Me dit-il.

Vous venez pour?” M’interroge t-il?

Je lui fais savoir que je viens pour le certificat médical. Il me dit que le certificat médical Coûte 5000Fcfa. Je suis désagréablement surpris car ledit certificat coûte d’habitude 1000Fcfa

Constatant ma surprise, il me fait savoir qu’il lui reste peu d’imprimés et qu’il s’est battu pour qu’on lui apporte quelques imprimés.

Pendant que j’hésite… ” Tu as combien ?” Me demande t-il sous un ton fraternel et amical.

Je lui dis : J’ai 1500Fcfa. Et il me pose la question de savoir : ” le certificat medical coûte d’abord combien?”

Voyant mon hésitation à faire “le geste”, il regarde sa chaine de Télé via sa tablette posée sur la table. Quelques secondes après, il me fait savoir qu’il va sortir. Je suis donc obligé de quitter son bureau.

Après avoir quitté son bureau très navret, je retourne à la guerrite où les caissierres me font savoir que la penurie de l’ imprimé du certificat médical dure depuis près de six mois. Elles affirment que le ministère des finances n’a pas envoyé les imprimés.

Je retourne voir le médecin pour implorer sa pitié malheureusement il est incensible. Il reçoit une jeune dame qui l’attendait tout comme moi depuis quelques minutes. La dame passe plusieurs minutes dans son bureau. Pendant ce temps une jeune demoiselle de mon quartier arrive et me fait savoir qu’elle vient pour le certificat médical. Je lui explique la situation. Elle me dit qu’elle va attendre. Je décide d’attendre aussi.

Quelques petites minutes après avoir reçu la dame, le médecin sort de son bureau et il nous fait savoir qu’il a une urgence. Il ferme son bureau et nous demande de patienter quelques instants.

Je patiente plusieurs minutes mais ce dernier ne revient pas. Je décide donc de quitter l’hôpital. Je prends la peine de noter le numéro de la jeune demoiselle de mon quartier (car elle décide d’attendre jusqu’au retour du médecin.) question de savoir si elle a finalement obtenu le certificat et à combien.

Quand je l’appelle le soir, elle me fait savoir que le médecin en question lui a demandé la somme 2500 Fcfa. Un montant dont elle ne disposait pas.Par conséquent elle est retournée chez elle sans certificat médical.

About lavoixduperroquet

www.lavoixduperroquet.com est un site web d'information qui vous relate l'actualité sportive au quotidien. TEL: (+237) 679219420 / 698600556

Check Also

Cameroun-Arrestation d’Enerst Obama:Romaric Tenda dit sa part de vérité

Ernest Obama Nana journaliste à Vision 4 a été incarcéré hier jeudi 18 juin 2020. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *