Home / SOCIETE / Cameroun-Vox Pop: Que pensez-vous de la recrudescence de la prostitution à Bonaberi liée à la crise anglophone?

Cameroun-Vox Pop: Que pensez-vous de la recrudescence de la prostitution à Bonaberi liée à la crise anglophone?

Une enquête réalisée par notre confrère du quotidien Mutations au lieu dit “Kwassa kwassa” à Bonaberi a permis de révéler au grand public l’incidence de la crise anglophone sur la recrudescence de la prostitution à Douala IVe. Interrogés sur ce phénomène, quelques internautes ont bien voulu nous livrer leur impressions.

Nouvelle route Forêt-bar à Bonaberi lieu de prédilection des prostituées.

Mark DZOUTE SEUYEP: C’est très triste cette histoire. Le gouvernement est complice. Ces filles versent journalierement des recettes aux hommes en tenue.

Steph Mbakop: La faute est imputée au régime en place qui a laissé cette crise prendre une autre tournure avant d’envisager un éventuel dialogue. Ces filles n’ont pas le choix. Elles laissent derrière elles les boutiques, les champs, tout ce qui pouvait combler leur besoin. Ce n’est pas facile de s’inserer dans la société quand tu as tout perdu.

Roger’s Noulague: Je pense que le préfet ou le sous préfet voir même le gouverneur doit se précipiter à fermer ce bar. Mais après “Kwassa Kwassa” d’autres bars prendront la relève. Est-ce donc la solution immediate de fermer ”Kwassa kwassa”?

Darlin Kouakam: Ce qui arrive était prévisible. Le Cameroun est dirigé par des gens qui n’ont que pour ambition de rester aux affaires même sans résultats probants. Ne jugeons pas ces filles. Mettons nous en bralle pour les aider.

Same Mountongo Cedrick: Les gens qui migrent de l’est pour le centre et le littoral se prostituent-ils? Non. Ces filles ont choisi cela. D’ailleurs même c’est quoi ce genre de fille qui quittent la guerre pour venir faire le streap tease, la prostitution à Douala ? Moi je connais beaucoup de filles anglophones qui sortent de ces zones et qui font les choses decentes.

Emmanuel Kant: L’Etat n’a pas joué son rôle de regulateur de l’éducation, de protection des droits des enfants. Face à cette gabegie, ces jeunes filles adolescentes ayant fui la crise en zone anglophone font tout pour vivre en dépit des conséquences.

Ta Souop: Le “Kwassa Kwassa”sera fermé et les rafles instaurés. Ça sera la solution pour stopper l’affaire “Baise à 200F”.

Propos receuillis par Rodrigue Djengoue.

About lavoixduperroquet

www.lavoixduperroquet.com est un site web d'information qui vous relate l'actualité sportive au quotidien. TEL: (+237) 679219420 / 698600556

Check Also

Cameroun-Arrestation d’Enerst Obama:Romaric Tenda dit sa part de vérité

Ernest Obama Nana journaliste à Vision 4 a été incarcéré hier jeudi 18 juin 2020. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *