Home / ACTUALITE / CAN 2021: Attention à un nouveau glissement

CAN 2021: Attention à un nouveau glissement

Quelques jours seulement après la finale de la CAN Egypte 2019, le ministre algérien de la jeunesse et des sports a fait une sortie au cours de laquelle il à déclaré que l’Algerie était prête à abriter la CAN2021 au cas où le Cameroun accusait du retard. Une déclaration qui laisse planer du doute au sein de l’opinion camerounaise quand à la capacité du Cameroun à tenir le pari d’organiser la prochaine coupe d’Afrique des nations au regard de l’ état d’avancement des travaux sur le terrain.

Après le glissement de la CAN2019 qui s’est finalement déroulée en Egypte, la question lancinante est celle de savoir si les autorités de Yaoundé ont tiré le leçons. Au regard de l’actualité récente tout porte à croire que la menace d’un nouveau“glissement” plane sur la CAN 2021 attribuée au Cameroun. Pour cause, le ministre algérien de la jeunese et des sports a fait une sortie en fin de semaine où il indiquait que son pays était prêt à organiser le CHAN 2020 et la CAN 2021 au cas où le pays de Paul Biya n’était pas prêt.

Invité du magazine dominicale Sportime diffusé sur les ondes de Radio Équinoxe, David Eyengue journaliste de sport qui a couvert la CAN2019 a tiré la sonnette d’alarme en décriant la non prise en compte par les autorités sportives du Cameroun des éléments qui ont contribués à la réussite de la CAN Egypte 2019 en vue de mieux préparer celle de 2021. Parlant des infrastructures routières, il a indiqué qu’ en Egypte pour aller d’une ville à une autre comme Douala-Yaoundé, le trajet durait deux heures de temps ce qui avait pour atout de rendre le voyage peu épuisant. Bien plus l’ état des routes était excellent. Pas de trous sur les routes.

De telles déclarations doivent attirer l’attention de nos autorités qui pilotent l’organisation de la prochaine CAN quand on sait que jusqu’à présent Douala-Yaoundé c’est minimum 4h de trajet (avec de nombreux bouchons à la sortie ou à l’entrée des deux capitales ) à cause de l’ état des routes. Bien plus la construction de l’autoroute Douala-Yaoundé depuis son lancement se fait à pas de tortue. La compagnie aérienne Camerco pouvant assurer rapidement la liaison entre Yaoundé, Douala, Bafoussam et Garoua a du plomb dans l’aile.

La crise au Nord-ouest et au Sud-ouest perdure et la secte terroriste Boko Haram continue ses incursions dans l’extrême du Nord du Cameroun.

L’état d’avacement de la construction des infrastructures de cette CAN reste mitigé. Aucun stade en construction (stade de Japoma, stade Olembe, stade de la réunification de Bependa en rehabilitation) n’a encore été livré au moment où nous ecrivons ces lignes.

Pendant ce temps comme lors de la CAN2019, les entreprises chargées de la construction de ces stades continuent à donner les “assurances” au sujet de la livraison des stades à temps. Alors que tout camerounais ayant une bonne mémoire se souvient que ces mêmes entreprises avaient rassuré les autorités camerounaises que les stades devaient être fin prêts avant la CAN 2019 malgré les multiples reports de livraison. Malheureusement la montagne a accouché d’une souris. Résultat des courses il y a eu glissement de la CAN 2019. Paradoxalement, les responsables du glissement jusqu’à présent n’ont pas été identifiés en vue de répondre de leur acte. Aucun limogeage! Curieusement comme pour la CAN2019, les mêmes ingrédients qui ont entrainés le “retrait” de la CAN au Cameroun semblent être réunis. La preuve en 2019, le Maroc avait été accusé de manoeuvrer dans l’ombre avec le président de la CAF Ahmad Ahmad pour retirer la CAN au Cameroun en vue de l’organiser pour soutenir sa candidature au mondial 2026. L’affaire a fait grand bruit et les autorités marocaines ont démenti cette information.

Pour la CAN 2021, c’est pratiquement le même scénario. Au moment où le Cameroun poursuit la construction de ses infrastructures à pas de tortue, c’est encore un pays de l’Afrique du Nord voisin du Maroc et vainqueur de la récente Coupe d’Afrique des Nations qui se dit prêt officiellement à abriter la CAN 2021 et même le CHAN 2020 au cas où le Cameroun se montre incapable… Des observateurs avertis du football affirment que l’Algérie a l’ambition d’organiser une coupe du monde. C’était aussi le cas pour le Maroc en 2019.

Sans un être un blogeur anti-patriote, mon “6e sens” me fait percevoir un nouveau glissement. En tout cas 2021 c’est pratiquement dans 20 mois.

Rodrigue Djengoue.

About lavoixduperroquet

www.lavoixduperroquet.com est un site web d'information qui vous relate l'actualité sportive au quotidien. TEL: (+237) 679219420 / 698600556

Check Also

Lions A’:Yves Clément Arroga viré

Comme il fallait s’y attendre, la succession de contre-performances des lions A’ a poussé le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *