Home / ACTUALITE / Cameroun-Football: Lettre ouverte à Céline EKO présidente de la LFFC

Cameroun-Football: Lettre ouverte à Céline EKO présidente de la LFFC

Madame la présidente de la Ligue de Football Féminin du Cameroun c’est avec beaucoup d’émotion que je vous adresse cette missive au lendemain de votre nomination au poste de présidente de la toute nouvelle Ligue de Football Féminin du Cameroun.

Comme nous l’a rapporté la presse, ton équipe et toi qui a été installée ce vendredi 6 septembre 2019 est constituée de Yvone Asta la vice présidente et de trois autres membres à savoir Rachel Sonkin, Ufei Nseke Anoma et Marthe Dikongo alias Dinally promotrice de LTM.

Au lendemain de votre nomination à ce prestigieux poste, certains journalistes de sport visiblement très avertis ont exprimé leur étonnement et leur scepticisme quand à votre capacité à présider cette nouvelle ligue avec efficacité et dextérité au regard de votre passé pas très reluisant dans gestion du football local.

En effet, selon l’article consacré à l’interview que vous avez accordé le 7 janvier 2013 à RSI, la Radio Sport Info, basé à Douala, au moment où vous étiez la présidente du Conseil d’administration du Canon (club le plus titré du Cameroun) vous avez vilipende les trois membres du conseil des sages de Mekok Mengonda suite à la décision de ces derniers de mettre tout le conseil d’administration y compris vous hors du camp de l’équipe mythique de Nkolndongo.

Dans la suite de vos déclarations vous avez reproché le conseil des sages de n’avoir pas félicité votre équipe qui a échoué en finale après 15 ans d’hibernation. Dans la foulée, vous avez fait un mini bilan pour montrer les retombées financiers de cette finale. Or depuis votre nomination au poste de PCA du Canon, les membres du club de Yaoundé se plaignaient de votre gestion opaque. Comptes de l’équipe confondus aux tiroirs personnels, absence de réunion d’évaluation et pas d’assemblee tels sont quelques griefs qui étaient prononcés à votre endroit detracteurs.

Dans la suite de votre diatrible vis à vis du comité des sages, vous avez taxé ces derniers de proxénètes et vous-même une “prostituée” qui doit aller leur chercher de l’argent, comme une poule qui pond des oeufs.

Et comme si cela ne suffisait pas, un autre article de notre confrère Leger Tientcheu parlant de votre volonté de briguer le poste de président de la future ligue de football feminin du Cameroun souligne votre responsabilité dans la rétrogradation historique des huit meilleurs clubs du football féminin au moment où vous presidiez la commission du football féminin. Le même article indique que sentant les soutiens vous échapper dans votre ambition de briguer ce poste à la nouvelle ligue, vous avez commencé à critiquer votre “ami” Seidou Njoya président de la Fecafoot en privée. Pourtant certains voyaient en vous madame la nouvelle vice présidente de la fédération camerounaise de football (portée à ce poste après l’élection de Mbombo Njoya) une alliée de poids du président Seidou Njoya qui en retour devait vous baliser le terrain pour la présidence de la futur ligue spécialisée du football féminin.

Au regard de tout ce qui précède, on comprend aisément le sceptiscisme affiché à votre endroit par de nombreux journalistes de sport sur différents plateaux télé et radio au lendemain de votre installation au poste de présidente de la nouvelle Ligue de Football Féminin du Cameroun par Seidou Mbombo Njoya.

Ces derniers affirment sans ambages que vous n’avez pas le profil du poste. Cependant ils espèrent que vos collaboratrices qui ont fait leur preuve dans la gestion des clubs de football et qui par ricochet ont de l’ étoffe pour le poste sauront vous accompagner dans votre lourde mission.

Ils ont également émis leur inquiétude de vous voir vous éterniser au poste comme le général Pierre Semengue.

Selon certaines indiscretions, vous avez prie l’engagement par écrit de ne plus diriger ladite ligue après deux années passées au poste en renoncant de vous porter candidat au scrutin qui sera organisé au terme des deux années. Un engagement qui semble ne pas convaincre certains analystes qui affirment que vous êtes là depuis et que votre nom apparait toujours…

Ces derniers pensent même que votre nomination à ce poste est le fruit du népotisme, du clanisme et de la bataille des réseaux qui ont installés leur lit au sein de la Fecafoot.

Sans infirmer ni confirmer tout ce qui se dit ça et là par vos detracteurs sur différents plateaux de télé, madame la présidente je vous souhaite beaucoup de courage dans votre lourde mission (professionalisation du football féminin, relance du championnat, l’image de marque, la gouvernance et le marketing) tout en vous exhortant à travailler en étroite collaboration avec vos collaboratrices. A mon humble avis, la manière la plus élégante de répondre à vos detracteurs sera d’attrapper le tareau par les cornes afin de sortir le football féminin du pays de Nchout Ajara de sa lethargie. Bien plus il faudra rendre votre tablier au terme de vos deux années “non renouvelables” passées à la tête de ladite ligue.

Espérant que mon message vous parviendra, je vous prie madame la présidente de bien vouloir recevoir l’expression de ma profonde considération.

Rodrigue Djengoue passionné du football féminin.

About lavoixduperroquet

www.lavoixduperroquet.com est un site web d'information qui vous relate l'actualité sportive au quotidien. TEL: (+237) 679219420 / 698600556

Check Also

Retro-Mauvaise foi : Eto’o craque en conférence de presse

L’attaquant des lions indomptables et du Barça a contesté dimanche dernier le classement du ballon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *