Home / L'INTERVIEW / Championnat de football professionnel: Joseph P. Batamack “Il n’yaura pas match Elite One, il n’y aura pas match Elite Two”

Championnat de football professionnel: Joseph P. Batamack “Il n’yaura pas match Elite One, il n’y aura pas match Elite Two”

Les présidents des clubs du championnat de football professionnel du Cameroun de première et de deuxième division réunis au sein du Sysec ont décidé de maintenir leur mot d’ordre de grève. Dans un entretien téléphonique accordé à notre confrère de radio Equinoxe, le président d’Avion Fc du Nkam Joseph Pierre Batamack s’exprime sur la question. Interview.

Sylvestre Hypolite : Joseph Pierre Batamack bonjour.

Joseph P. Batamack: Bonjour Sylvestre et bonjour aussi le grand le grand journaliste.

Sylvestre H.: Alors y aura t-il match ce week-end en Elite Two et en Elite One?

Joseph P. Batamack: Non il n’yaura pas match. Il n’y aura pas match. Nous allons jouer avec les Astres de Douala. Avion jouera avec Astres de Douala à 11h au stade Camrail. Et il n’y aura pas match Elite One, il n’y aura pas Elite Two.

Sylvestre H.: Et pourquoi avez-vous pris cette décision au sein du Sysec?

Joseph P. Batamack: Oui la décision a été prise…Vous savez Sylvestre prenons ici le cas d’Equinoxe et de vous mêmes. Vous avez longtemps sensibilisé les présidents de club au payement des joueurs. Si les joueurs ne sont pas payés… Parce que les dernières fois nous avons toujours joué comme ça sans que les joueurs soient payés. Et après il y a eu beaucoup de critiques. Des critiques fondées hein. Il y a des jours où on ne les paye pas. Voilà pourquoi le Sysec a décidé qu’il faudrait que vraiment en avançant, nous avancions aussi avec le salaire des joueurs. Parce-que c’est embêtant que nous mettions nos têtes dans la compétition et quand vous mettez votre tête dans la compétition à coup sûr les joueurs ne seront pas pas payés. Et de deux nous avons aussi le soucis de nos populations. Savez-vous que depuis bientôt trois ans on ne joue pas à Douala? Alors si on ne joue pas à Douala les populations sont privées du spectacle. Parce-que en fait le foot au niveau professionnel c’est le spectacle. Vous n’aurez jamais le sponsoring si vous jouez hors de votre base parce-que le sponsor, les annonceurs misent sur vos populations et vos supporters.

Regardez les grandes équipes comme Union de Douala, elles sont privées de recettes. Les Astres de Douala sont privées de recettes, Dynamo de Douala est privée de recettes. Nous même nous sommes privées de recettes. Alors ce n’est pas facile. C’est pour cela que le Sysec a pensé quand même que ayant les infrastructures pratiquables… Vous avez vu les lions A‘ jouer avec les équipes résidentes ici Bamboutos, Léopard, Avion. Il n’ y a pas eu mort d’homme. Il y avait plutôt de l’effervecence. Il y avait plutôt de la matière à espérer qu’on peut gagner de l’argent pour payer des charges.

Savez-vous que le match Avion-Eding nous avions eu dix mille francs? Le match Feutcheu-Union de Douala, la grande Union de Douala a eu 10 000 francs de recette ? Donc il ne faut pas que les gens pensent que nous sommes des va-en-guerre ou des désordonnés ou des gens qui sont des mendiants. Mais que quelqu’un regarde que nous payons combien pour faire jouer un seul match à Limbé? Calculez le nombre de matchs. Nous sommes aujourd’hui à 17 matchs joués hors de Douala. Dix sept matchs. Je dis bien dix sept matchs. Donc si nous continuons encore les 17 autres matchs… Nos enfants font beaucoup d’efforts et on ne les paye pas. Nos populations sont privées. C’est pour cela que nous avons voulu attirer l’attention des pouvoirs publics. Mais je peux vous rassurer d’ores et déjà parce-que je sais que le temps vous tient à la gorge et que vous allez poser cette question: A quand on va jouer ? Nous allons jouer la semaine prochaine. (Reprise du championnat le week-end de la semaine qui demarre ce lundi 27 janvier 2020 Ndlr).

Syvelvestre H.: Joseph Pierre Batamack est-ce à dire que cette décision découle du fait que la réunion entre le Sysec et le CTT tenue à la fin de la phase aller de ces championnats professionnels n’avaient accouché que d’une souris?

Joseph P. Batamack: Non je tiens à vous préciser que Sysec et le CTT n’ont jamais fait de réunion. Nous avons fait notre réunion et le CTT a été représenté régulièrement à nos réunions du Sysec présidées par le président Franck Happi. Nous ne sommes pas allés demander de l’argent au CTT. Ça ne se passe pas comme ça. Le CTT connait la réalité du football camerounais. Parce-que j’entends ça et là beaucoup de choses. Moi je ne prends jamais mon équipe. Prenons l’équipe de l’Union de Douala. Vous donnez peut-être 10 millions ou 14 millions à l’Union de Douala et de surcroit il y a trois millions d’équipements. Union même pour ses entrainements ça va coûter combien ?

Nous avons seulement attirer l’attention des pouvoirs publics, le CTT pour leur dire que cette situation est une situation grave. Le Sysec a fait un effort extraordinaire, les joueurs ont fait, les entraineurs ont fait un effort extraordinaire. Il fallait quand même que ça s’arrête. Voilà pourquoi nous avions dit que nous ne pouvons pas jouer pas seulement ce dimanche hein. Moi je tiens à vous dire que ça bouge quelque part là. Si ça ne bougeait pas c’est que même la semaine prochaine on ne va jouer. Mais comme ça bouge…

Ce que les camerounais doivent comprendre ce n’est pas de l’argent que nous ne méritons pas. C’est un argent que nous méritons. Il s’agit de quoi? Si vous me donnez une seconde. Il s’agit de la convention signée entre la Fédération Camerounaise de Football, le Minsep dont le gouvernement de la république du Cameroun, la FIFA et l’ACPD qui était à l’époque où il était question qu’on prenne un certain nombre de clubs. Aujourd’hui les clubs ont doublé pratiquement ou bien augmenter sur ce même montant qui est de 560 millions. Dans les 560 milions est-ce que le budget de l’État dont le peuple camerounais ses impôts ont été votés pour payer cet argent? Oui. Ce que nous exigeons c’est seulement qu’on les donne. Pas qu’on les donne à la fin du championnat. Mais qu’on nous donne un peu avant afin que les acteurs directes puissent profiter. Pour chuter savez-vous que des fois on nous donne le même argent, nous restons avec les reliquats des salaires? Mais comme les joueurs ne comprennent pas… Et nous n’avons pas encore eu l’argent qui doit ecrire leur destiné, Ils nous emenent au Synafoc, ils nous emenent dans les juridictions. Voilà pourquoi beaucoup de clubs sont condamnés quelques fois. Parce-que la dette elle est là mais l’argent vient en retard quand vous vous êtes déjà condamnés. Donc voilà pourquoi on a dit OK comme on veut faire les choses maintenant en respectant les cahiers FIFA, les ouvertures des mouvements des joueurs, qu’on paye les joeurs avant qu’ils ne partent où ils veulent partir.

Syvestre H. : Joseph Pierre Batamack merci.

Joseph P. Batamack : Merci, merci Sylvestre. Merci bonne continuation, bonne émission. Il n’y a pas match vraiment nous sommes désolés mais venez quand même nombreux toute de suite à Camrail à 11h où Avion va jouer avec les Astres de Douala. Vous savez les Astres c’est une très bonne équipe qui n’a pas perdu de joueurs hein. Il faut que les gens viennent voir pour avoir espoir que les Astres, Avion et tous les autres pourquoi pas New-stars qu’on se retrouve n’est-ce pas prochainement au Championnat.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

Check Also

Tournoi Fair-Play Bependa Infos Foot 2020: Voici les résultats des demi-finales

Les demi-finales de l’acte 2 de ce tournoi pré-saison se sont disputées mercredi et hier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *