Home / ACTUALITE / Tropicale Amissa Bongo: Clovis Kamzong Abessolo “Je suis allé chercher au fond de moi”

Tropicale Amissa Bongo: Clovis Kamzong Abessolo “Je suis allé chercher au fond de moi”

Les six coureurs camerounais qui ont participés la semaine dernière à cette compétition sont de retour au bercail. L’équipe du Cameroun qui prenait part à la 15e édition n’a pas remporté le maillot jaune. Toutefois, l’international camerounais Clovis Abessolo a remporté l’une des sept étapes de ce tournois de cyclisme. Au cours de la conférence de presse que cette équipe nationale a donné à Douala la capitale économique, le champion camerounais s’est exprimé sur sa victoire historique. Interview.

Clovis Kamzong: Cette victoire nous a très honoré après notre retour du Gabon. Et cette victoire je pense ça va changer beaucoup de choses et on n’est satisfait. On continue le travail. Je demande aux jeunes de travailler pour ne pas baisser les bras parce qu’on ne peut pas se lever un seul jour et arriver au sommet.

Je pense que c’est au fur et à mesure qu’on va arriver. Qu’ils prennent de la peine pour travailler et un jour Dieu va sonner sa cloche.

Qu’est-ce qui s’est passé dans votre tête ? Comment on gagne une étape pareil

Clovis Kamzong : Oui je pense que cette étape… Dès le matin je suis sorti pour aller chercher un point chaud mais en route j’ai vu que j’avais les jambes, je pouvais aller chercher la victoire. J’ai continué à donner. Il y a les adversaires qui m’ont suivis on n’est arrivé à cent mètres de l’arrivée et je n’y croyais pas encore parce qu’il y avait deux coureurs devant moi. Mais je suis allé chercher au fond de moi pour venir battre le rwandais à l’arrivée finale.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous étiez confronté durant cette compétition ?

Clovis Kamzong: Oui je pense que nos difficultés… On n’est parti, on n’avait pas de Kiné. On n’avait un peu mal déjà. Mais je pense qu’il n’y avais pas les moyens pour envoyer un Kiné avec nous. Mais on n’a fait avec le peu qu’on pouvait. Le président a payé les décontractions on prenait. C’est ça qui nous donnait encore un plus pour masser les muscles et je pense que les difficultés qu’on a rencontrées ce n’était que cela et notre coach qui était un peu malade. Mais après on l’a remplacé avec monsieur Feutsa. Ça nous a encore remotivé et c’est après qu’on a pu remporter une victoire d’étape.

Propos décryptés Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

Check Also

Tournoi Fair-Play Bependa Infos Foot2020: Voici le programme des quarts de finale

L’acte 2 de ce tournoi pré-saison franchira l’étape des quarts de finale demain dimanche 18 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *