Home / ACTUALITE / ELITE ONE-26e journée: Le président de Dragon de Yaoundé s’exprime sur l’agression subit par son club

ELITE ONE-26e journée: Le président de Dragon de Yaoundé s’exprime sur l’agression subit par son club

Les joueurs et encadreurs de la formation de Dragon de Yaoundé ont été victimes le mercredi 3 mars 2020 d’une attaque armée près du stade Yong Francis de Bamenda qui abritait la rencontre PWD-Dragon de Yaoundé comptant pour la 26e journée du championnat de football professionnel de première division. Les agresseurs qui n’ont pas été identifiés ont dépouillé presque totalement leur victime emportant argent, téléphones portables et autres objets de valeurs. Joint au téléphone après la rencontre par notre confrère de Radio Equinoxe, Max Kome le président de Dragon de Yaoundé livre son témoignage. Réaction.

Max kome

“Bon il faut dire que cette situation c’est une situation qui arrive au moment où on ne s’attend même pas à ça. On n’est concentré dans notre match et subitement on n’a les gens qui nous interpellent le temps d’arriver on réalise que ce sont les gars qui ne sont pas du tout animés de bonnes intentions. Mais on n’était déjà dans leur maille. Donc j’ai invité les miens au calme, rester très calme, très calme et c’est comme ça qu’on pu gérer la situation. C’était un stress énorme, je dis énorme parce-qu’il a fallu avoir les naires pour supporter tout ce qu’on a vécu. Heureusement, il n’y a pas blessés en dehors du traumatisme psychologique. Et puis voilà moi je dis à mon encadrement, à mon staff, à mes enfants, je dis à tout le monde bravo. Bravo parce qu’ils ont refusé de porter cette responsabilité de mettre fin à la chaine de programmation des matchs à Bamenda sous le motif qu’il y a insécurité, il y a risque et autre.”

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

Check Also

Football féminin : Angèle Aimée Djeumo de la gloire au désespoir

Lors de la remise des trophées à l’issue de la finale de la coupe du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *