Home / ACTUALITE / Cameroun-Reprise des classes: Roger Kaffo “Nous ne sommes pas contre la reprise des cours”

Cameroun-Reprise des classes: Roger Kaffo “Nous ne sommes pas contre la reprise des cours”

Dans un entretien téléphonique accordé ce lundi à notre consoeur de radio equinoxe dans le cadre du journal de 12h, le porte parole du syndicat des enseignants du Cameroun s’exprime sur les raisons qui les a poussé à adresser une correspondance au premier ministre. Interview.

Roger Kaffo porte parole des syndicats des enseignants du Cameroun.

Radio Equinoxe: Roger Kaffo merci de répondre aux questions de radio Équinoxe.

Roger Kaffo: Merci c’est un honneur d’être sur votre radio.

Radio E. : Pourquoi est-ce que vous êtes contre la reprise des cours le 1er juin 2020 au Cameroun?

Roger Kaffo: Euh précisons nous ne sommes pas contre la reprise des cours. Nous voulons que cette reprise si elle a lieu se fasse dans les conditions qui ne mettent pas en danger les élèves ni les enseignants et les parents d’élèves.

Radio E.: Quels sont donc les manquements que vous avez relevé dans la stratégie de lutte contre le Covid-19 mis sur pied par le gouvernement précisément dans le secteur éducatif?

Roger Kaffo: Dans le secteur éducatif nous voulons préciser que les enseignants depuis de nombreuses années tirent le diable par la queue et donc il sera difficile de compter sur eux pour financer cet ensemble de mesures de protection qui sont liés au Coronavirus. Ces mesures barrières qui vont consister en l’achat de plusieurs masques à porter par jour, le gel hydrolique. Donc nous estimons que la protection des usagers du campus scolaire relève d’un devoir régalien de L’État et que dans ces conditions là, il faut que l’État s’assure que ces campus seront désinfectés tous les jours parce que ce sera une opération quotidienne. Que L’État dans le cadre des moyens débloqués pour lutter contre le coronavirus s’assure que les masques, les gels hydro-alcooliques sont mis à disposition de chaque élève, de chaque enseignant. Que les mesures de distanciation sociale puissent être mises en œuvre de manière efficace. Et dans ce cas là nous estimons que l’effectif maximal par classe de 24 est déjà un problème dans beaucoup d’établissements. Il n’est donc pas question de dépasser cet effectif. Et nous voulons que ce soit claire. Parce que notre enquête sur le terrain nous a permis de nous rendre compte que dans beaucoup d’établissements même à 25 élèves par classe, il y aura un problème de salles de classes disponibles.

Radio E: Roger Kaffo vous permettez justement sur la question des effectifs par classe, vous suggérez 24 élèves par classe au lieu de 50 comme proposé par le gouvernement. Est-ce que les syndicats ont mesuré les implications en terme de disponibilité des infrastructures et même du personnel enseignant?

Roger Kaffo: Voilà c’est donc dans ce sens que nous avons proposé comme mesures complémentaires que ce soit possible d’échelonner le retour en classe des élèves. Parce que dans la plus part des établissements selon l’enquête que nous avons mené sur le terrain, il sera difficile de faire entrer le même jour les terminales, les Uper six, les 3e, les form five, les 4e années et les premières. Et dans certains établissements il faudra plus de 70 salles de classe en plus et ça ce sera difficile d’un côté. Deuxièmement dans beaucoup d’établissements cette démultiplication va aussi démultiplier la charge de travail des enseignants. Il y a des enseignants qui se retrouvent avec 36 heures de cours au lieu de 18 heures ou 20 heures plus que le taux légal prévoit. Donc il faut qu’on prenne en compte cela et c’est pour cela que nous suggerons que l’on tienne compte du calendrier des examens et qu’on voit dans quelle mesure on peut echelonner le retour en classe en commençant par les classes terminales qui vont être examinées en premier lieu. Et surtout que les enseignants qui vont avoir à accepter une charge du travail au dessus du maximum légal qu’on tienne compte de cela dans la retribution qu’on va leur donner parce que ce sera difficile d’aller chercher des enseignants qui n’ont pas tenus les classes d’examen à la dernière minute pour leur demander de venir prendre ces classes là. Donc ce sera vraiment difficile.

Radio E.: Et sur la question de lutte contre cette pandemie vous demandez d’equiper la communauté éducative. C rôle doit être joué par l’État selon votre proposition. Quels sont les matériels les plus indispensables dans les campus scolaires selon vous?

Roger Kaffo: Oui premièrement il faut que des outils pour prendre la température à l’entrée des établissements scolaires soient disponibles. Il faut des solutions hydroliques, du savon, de l’eau, des points d’eau devant chaque salle de classe. Il faut que les toilettes, les infrastructures sanitaires de chaque établissement… Que les chemins qui mènent vers les salles de classe soient désinfectés tous les jours. Nous avons vu le ministre des enseignements secondaires a sollicité son collègue du ministère de la decentralisation pour aider à la désinfection des établissements scolaires. Ce qui traduit clairement le faite que le ministère des enseignements secondaires n’a pas le moyen de le faire. Et donc le premier ministre doit nous rassurer que ce n’est pas…

Radio E.: Et bien le premier ministre a t-il réagit à votre lettre? Vous annoncez un boycott?

Roger Kaffo: Et bien le premier ministre jusqu’ici n’a pas réagi à notre lettre et je peux déjà profiter de votre antenne et je vous en remercie pour signaler que les syndicats sont entrain de se concerter au moment où je vous parle là et que si d’ici mi-semaine nous n’avons pas de réaction positive, nous allons refuser officiellement de nous associer à la mise en danger de la communauté scolaire.

Radio E. : Roger Kaffo merci d’avoir répondu aux questions de Radio Équinoxe dans le journal de 12h.

Roger Kaffo: C’est vous que je remercie. Bonne journée.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

Check Also

LFFC: Voici quelques clichés du démarrage de la saison sportive

Le coup d’envoi du championnat de football féminin du Cameroun a été donné ce samedi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *