Home / ACTUALITE / Affaire Erick Diffo-Christian Bossogog: Hermine Mayi vide son sac

Affaire Erick Diffo-Christian Bossogog: Hermine Mayi vide son sac

Paneliste de l’émission hebdomadaire Sport Live diffusée sur LTM TV hier lundi, l’analyste de sport s’est prononcée sur le conflit ouvert qui oppose le jeune journaliste camerounais Franck Erick Diffo à l’attaquant camerounais Christian Bassogog. Réaction.

“(…) Christian Bassogog aujourd’hui pour répondre par la violence à un article écrit. Hein je ne pense pas! Quelque soit le fond, quelque soit le bord par lequel ce problème doit être pris aujourd’hui Christian Bassogog avec cette altercation ne peut avoir raison. Tout simplement parce qu’il est allé au delà de ce que prévoit la loi. Parce-qu’il est vrai que Franck Diffo dont il est justement question ici aujourd’hui a justement outrepassé peut-être son domaine et est allé au delà ou alors a diffamé monsieur Christian Bassogog.

Je pense qu’il y a des juridictions compétentes et il y a des manières et des méthodes normales pour pouvoir justement aller porter plainte à Diffo. Et non pas d’aller l’agresser de manière physique ou verbale dans un stade de football. Rappelez-vous toutes les différentes altercations dont ont été victimes les journalistes ces derniers temps hein Moïse Mbale. Quand on sait que notre président régional qui est Marc Chouamo a été deux fois victime d’agression. Quand on sait que la jeune consœur… venant de Yaoundé a été agressée dans cette ville et dépossédée de tout ce qu’elle avait sur elle comme matériel de travail. Et aujourd’hui que l’on vienne nous dire qu’il y a un jeune confrère, un journaliste qui est agressé qui plus est par un personnage public, quelqu’un d’aussi important dans la sphère footballistique pour les camerounais cela n’est pas bien, cela n’est pas bien.

Franck Eric Diffo journaliste.

Et je crois que c’ est cette première remise en cause qu’il faut faire aujourd’hui. Quand les uns et les autre disent que ce n’est pas normal que l’on n’ait demandé à Christian Bassogog 48 heures moi je dis aujourd’hui ils connaissent tous les différents canons.

On vous parle aujourd’hui de l’AJSC national, de l’AJSC régional, un secrétaire général, un président. Ils savent tous que ces différentes entités existent. Pourquoi ne pas aller vers justement soit le secrétaire général de l’AJSC soit le président national poser le problème lié à un article que l’un de leur confrère aurait publié et qui dérangerait peut-être le footballeur en question.

Non on ne l’a pas fait. On n’a plutôt usé justement de la force. Comme on dit souvent le plus fort n’est pas toujours assez fort. Parce que d’aucun pense que c’est aller dans un stade dans sa voiture s’asseoir, prendre des gros bras aller intimider un jeune garçon qui a fait son travail parce que je sais! Vous connaissez quels sont les différents canons que l’on peut justement aujourd’hui emprunter pour pouvoir porter plainte à un tiers s’il y a diffamation ou pas. Mais quand vous rentrez déjà dans la barbarie ce n’est pas digne de l’entourage d’un joueur de l’envergure de Christian Bassogog.”

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

Check Also

Tournoi Fair-Play Bependa Infos Foot2020: Voici le programme des quarts de finale

L’acte 2 de ce tournoi pré-saison franchira l’étape des quarts de finale demain dimanche 18 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *