Home / L'INTERVIEW / ELITE ONE-Apejes de Mfou: Léon Aimé Zang explique le retard accusé par son club au sujet de la préparation de la prochaine saison

ELITE ONE-Apejes de Mfou: Léon Aimé Zang explique le retard accusé par son club au sujet de la préparation de la prochaine saison

Alors que certains de ses concurrents se mobilisent déjà en vue de la préparation de la prochaine saison, l’équipe du département de Mfou a encore la tête dans la trêve d’inter-saison. Dans un entretien accordé à notre confrère Souleymanou, le président d’Apejes de Mfou Léon Aimé Zang évoque les raisons pour lesquelles son équipe est encore en inactivité. Réaction.

Léon Aimé Zang.

“Le club Apejes de Mfou vit au rythme du Covid-19. Vous savez que en mars dernier le gouvernement camerounais à travers son premier ministre a interdit les regroupements de plus de 50 personnes. Donc depuis cette période nous avons les congés aux enfants et c’est vrai qu’ils travaillent. Ils travaillent avec les préparateurs physiques. Ils ont un programme chaque semaine qu’ils suivent.

Sur le plan proprement dit de la reprise, nous pouvons pas aller sur les stades tant que les mesures barrières ne sont pas encore levées. Nous ne pouvons pas aller défier le gouvernement camerounais. Donc c’est un peu ça que nous vivons actuellement. Nous voulons bien reprendre. Ça fait bientôt cinq mois je dirais même cinq mois et demi que les activités sont totalement arrêtées. Nous bien reprendre le chemin des entraînements. Mais nous ne pouvons pas reprendre. Sèchement avec cette pandémie qui est encore là, vit encore parmi nous, parceque beaucoup croient que c’est du bleuf. C’est faux! Moi je connais beaucoup autour de moi qui ont succombés à cette pandémie. Je connais beaucoup également qui ont été malades et Dieu merci qui ont retrouvés la santé.

Donc tant que le ministère de le santé publique, tant que le gouvernement de la république ne nous disent pas que allez sur les stades, nous ne pouvons pas prendre sur nous d’aller sur les stades. Je crois que c’est ça. Nous sommes là nous attendons, nous attendons.

Jusqu’ici nous ne pouvons pas encore pensé sur le plan pratique hein à la reprise de nos activités pour la nouvelle saison 2020-2021. Mais car cela ne tienne sur le plan théorique nous travaillons, nous travaillons. Nous savons déjà qui sera là l’année prochaine en ce qui concerne les anciens. Nous savons déjà qui sera surclassé pour nos jeunes. Nous savons que nous faisons à 80% avec les jeunes que nous surclassons de notre propre écurie. Ou alors des autres centres de formation. Partout au Cameroun nous avons des partenaires. Quand le gouvernement nous dira que la situation est stabilisée, que nous pouvons amener les enfants à reprendre les chemins de l’entraînement nous allons le faire. Mais pour le moment nous travaillons uniquement sur le plan théorique c’est-à-dire au bureau entre nous. Et le staff admistratif et le staff technique nous travaillons, nous savons déjà que voilà tel poste qu’il faut remplacer. Nous savons que tel jeune sera surclassé. En fait à 99% nous connaissons déjà notre effectif.

Euh c’est vrai que nous ne faisons pas comme les autres qui affichent à travers les réseaux sociaux et autres leur recrutement. Mais nous savons ce que nous faisons. Nous savons que nous sommes toujours stables et que nous avons d’abord notre pépinière. Notre équipe sera reconduite à 85-90%. Nous avons notre équipe sur place avec des juniors que nous avons surclassés. Nous allons juste faire quelques réajustements.”

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

Check Also

Cameroun-ELITE ONE: RICHARD TOWA “Je n’ai pas encore renouvele mon contrat dans l’équipe”

Dans un entretien accordé à notre confrère, Richard Towa le patron du banc de touche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *