Home / L'INTERVIEW / Limogeage de Yves Clément Arroga : Souleymanou Aboubakar livre ses impressions

Limogeage de Yves Clément Arroga : Souleymanou Aboubakar livre ses impressions

Nommé il y a quelques mois comme l’un des  superviseurs des lions A’, Souleymanou Aboubakar a assisté le staff technique des lions A prime. Les superviseurs sont accusés par certains observateurs d’être à l’origine de la chute de Yves Clément Arroga. Au micro de notre confrère Aboubakar Sayani, le coach Souleymanou Aboubakar dit ce qu’il pense du changement intervenu  hier à la tête du banc technique des lions A’. Interview.

Souleymanou Aboubakar.

J’avoue que la décision gouvernementale se passe sans commentaires. Je dis certaiment il a estimé que ce groupe qui est un nouveau qui s’amène va n’est-ce pas pour qu’il ait une bonne représentation au Chan. Je pense que c’est bien. Ndtoungou on le connait, Pagou on le connait, David tout ça ce sont les gens qui ont eu à s’exprimer, à défendre les couleurs du pays. Si on les fait encore confiance, je pense que c’est une très bonne chose pour une très bonne visibilité et je veux dire pour bonne représentativité au Chan.

Certains disent pourquoi pas un autre entraîneur en dehors d’un membre du groupe de superviseur dont vous faites partie ?

C’est un choix, c’est un choix. On n’a porté le choix sur Ndtoungou c’est un camerounais, c’est un entraîneur. Superviser ne veut pas dire que quelqu’un… Nous tous nous connaissons ce que c’est que le football. Ça suppose que Si on nous appele à superviser, ça suppose que nous avons quelque chose quand même à apporter. Et  si maintenant on interpelle monsieur Ndtoungou, je pense que vraiment il va de soi. Donc et puis nous connaissons mieux ces enfants parce que nous les côtoyons au jour le jour. Nous savons ce qui manque au groupe pour que ça puisse avancer. C’est une voie salutaire.

J’apprends sur les raisons qu’il y a eu des… Je vous assure que venez auprès de l’équipe vous verrez bien combien la collaboration est convivial. On se comprend à demi-mot, il n’y a jamais eu , mais alors jamais eu des quake. Encore que à chaque fois nous sommes appelés à s’asseoir autour d’une table, où ils font part de leur programme. Nous rapportons le peu que nous pouvons connaître et puis maintenant ce que nous avons pu observer pendant les différents séances d’entraînement, pendant les différents matchs amicaux nous vous apportons notre part de contribution dans le sens de l’amélioration du jeu. Vraiment disons qu’il y a pas de soucis entre les superviseurs et le coach Arraga.

Quel avenir pour cette équipe ?

Oui l’avenir est meilleur. Déjà une nouvelle vision qui s’ajoute je pense que ça ne pourra que inauguré un lendemain nous allons continuer à nous atteler n’est-ce pas pour assister encore d’avantage les entraîneurs en place pour que le moment venu qu’on salu notre apport dans cette équipe.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

Check Also

Football : Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu pour cinq ans par la FIFA

Ahmad Ahmad, le président de la confédération africaine de football, a été suspendu pour cinq …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *