jeudi , juin 24 2021
Home / L'INTERVIEW / Affaire UMS de Loum-Bonaventure Djonkep : L’audience reprend demain matin

Affaire UMS de Loum-Bonaventure Djonkep : L’audience reprend demain matin

La prolongation du conflit qui oppose le coach Bonaventure Djonkep à son ancien club UMS de Loum va se jouer demain jeudi 3 septembre 2020 à Yaoundé. Ce sera la seconde fois que les deux parties vont se retrouver depuis que la commission de discipline de la Fecafoot a fait publier il y a environ trois semaines son verdict qui relègue le club phare de Loum en Élite Two pour avoir refusé de désintéresser son ex entraîneur Bonaventure Djonkep. Ce dernier attend du club de Pierre Kouemo la somme de sept millions sept cent milles francs CFA pour licenciement abusif. Dans un entretien accordé à notre confrère Raoul T. il s’exprime sur les enjeux de la rencontre à la Fecafoot. Interview.

Bonaventure Djonkep: La suite c’est que nous nous sommes retrouvés à la chambre de recours le 27 passé. La chambre a renvoyé l’affaire en délibéré le 3 dont jeudi le trois. L’affaire est en délibéré et j’ose croire qu’ils vont trancher définitivement. Ça commence à durer.

UMS de Loum plaide encore non coupable

Bonaventure Djonkep : Non je ne pense pas qu’il plaide non coupable. Parce qu’ils ont fait appel par rapport à la descente. Non coupable devait se juger depuis 2018 parceque la décision a été rendue le 4 septembre 2018. Ils avaient 21 jours pour faire appel. Ils n’ont pas fait appel. Donc la décision était actée et publiée. Donc aujourd’hui ce n’est pas cette décision qui fait problème. c’est plutôt la descente qui fait problème. Si aujourd’hui on n’est à la chambre de recours ce n’est pas pour la décision du 4 septembre 2018. C’est parce que la chambre fédérale a relégué l’UMS et je crois savoir que c’est ça qui a fait l’objet de la plainte de l’UMS.

Vous restez confiant? Il n’y aura pas de changement au niveau de la chambre de juridiction…

Bonaventure Djonkep : Changement comment ? C’est-à-dire que je ne comprends pas parce que la décision du 4 septembre 2018 a été actée. Et donc il n’y a rien à faire par rapport à cette décision même comme j’entends des voix. Non non. A ce niveau il n’y a pas problème. Le problème aujourd’hui pour UMS c’est on les a relégué et ils font appel pour qu’on ne les relègue pas. Pas pour qu’ils ne payent pas. Parceque qu’ils n’ont pas payé et la conséquence c’est qu’on les a relégué. Aujourd’hui ils sont entrain de se battre pour qu’ils restent en première… Encore que même s’ils partent en deuxième division ils vont toujours payer. Voilà la vérité de l’affaire. C’est-à-dire que c’est un droit inaliénable. Ils doivent payer. Même s’ils sont en deuxième division ou pas ils vont seulement payer. Donc cette décision a été déjà actée. Il n’y a rien à faire.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

Coupe de la CAF COTON vs JS Kabylie : Les réactions

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram La formation de JS Kabylie s’est imposée hier dimanche …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *