jeudi , août 5 2021
Home / ACTUALITE / Cameroun-Dschang: Guy Bertin coupable du meurtre de son fils mis aux arrêts

Cameroun-Dschang: Guy Bertin coupable du meurtre de son fils mis aux arrêts

Guy Bertin le papa qui a mis un terme à la vie de son propre fils pour un doigt de Banane douce dans le groupement Foreke département de la Menoua a été interpellé par la gendarmerie. L’adolescent de 11 ans avait pris un doigt de Banane douce sur un piège à Souris à la maison familiale. Le petit Wilson avait été battu à mort par son papa. Ce dernier a été mis aux arrêts dans sa fuite à Moutenguene dans la région du Sud-ouest. L’épouse de l’infortuné relate les circonstances du meurtre de l’enfant. Réaction.

“Mon mari est rentré à 1h du matin il est parti regardé son piège, son piège de souris. Arrivé là où son piège de souris était posé, il a constaté qu’il y avait les peaux de banane là-bas. Il m’a demandé celui qui a mis ces peaux de bananes j’ai dit que je ne savais pas celui qui a ces peaux. Il m’a alors dit dans ce cas il va réveiller tous les enfants comme ça les enfants vont lui dire celui qui a mis ces peaux. J’ai dit il faut attendre le matin. Il. m’a dit non il ne peut pas attendre le matin. Il est alors allé réveiller tous les enfants. Il demandé aux enfants les enfants disent qu’ils ne connaissent pas celui qui a mis. Il a donc dit “si vous ne me dites pas, je vais vous bastonner comme ça se doit ici à la maison. Il est allé dans la chambre prendre la machette ayant déjà fermé les portes et il a mis les clés dans les poches. Il a pris la machette, il a découpé les cordes sur sa moto. Il a déshabillé les quatre enfants, il les a attaché les mains et les pieds il a commencé à les fouetter. Quand j’ai crié il m’a aussi donné les coup de fouet de machette. (il ordonne à sa femme d’aller se coucher dans la chambre. Ndlr) Je suis allez me coucher dans ma chambre. Après quand il a détaché trois enfants, il les a dit d’aller se laver et d’aller se coucher. Les trois enfants se sont lavés. Celui qui est mort là est resté encore attaché. Comme il avait déjà arrêté de fouetter les enfants, il est parti se coucher. J’ai regardé j’ai vu comment il dormait profondément. C’est en ce moment que j’ai fouillé ces poches j’ai pris les clés j’ai ouvert la porte et je suis sorti. Je ramène alors celle qui trop souffrante à l’hôpital. Il est remonté vers sept heures me dire madame ton cadavre est à la maison tu peux aller l’enterrer. Voilà ce qu’il m’a dit.” Relate l’épouse du meurtrier.

Interpellé par les forces de l’ordre, le meurtrier évoque son acte au micro de notre confrère Leclerc Tsakem.

“Mon enfant était entrain de voler et depuis que moi je suis né, moi je ne vole pas. J’ai voulu redresser comme mon propre papa m’a redressé.Je l’ai aussi attaché comme on l’avait attaché pour me taper. Subitement là, il est décédé.”

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

CAN2021: Voici le studio TV du stade Kouekong

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram Studio télé du stade Kouekong. Facebook Twitter Pinterest LinkedIn …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *