jeudi , août 5 2021
Home / L'INTERVIEW / Cameroun-Fecafoot: Seidou Mbombo Njoya “Depuis le 16 janvier, je suis donc le président par intérim légitime de la Fecafoot”

Cameroun-Fecafoot: Seidou Mbombo Njoya “Depuis le 16 janvier, je suis donc le président par intérim légitime de la Fecafoot”

Accusé par l’opposition d’agir de manière illégale au nom de la Fecafoot depuis l’annulation de son élection par le Tribunal arbitral du sport, Seidou Mbombo Njoya a expliqué au cours d’un entretien avec notre confrère du poste national pourquoi il demeure le président légitime de la fédération camerounaise de football. Voici un extrait de cet entretien.

Seidou Mbombo Njoya président intérimaire de la Fecafoot

Au sujet de sa légitimité depuis le verdict du TAS.

Légitime parfaitement je le suis. Cette légitimité elle est inscrite dans la sentence du TAS du 15 janvier qui a annulée les élections à la Fecafoot. Cette sentence a posé que la continuité du service à la Fecafoot puisse être assurée par mes organes actuellement en fonction. C’était à la FIFA de confirmer cette recommandation ou non. La FIFA l’instance du football mondial a décidé de confirmer cette recommandation du TAS et d’ouvrir une période intérimaire avec les organes actuels. Par conséquent depuis le 16 janvier, je suis donc président par intérim légitime de la Fecafoot.

Au sujet de l’interpellation des acteurs du football camerounais par le président de la République les invitant à œuvrer pour le retour de la sérénité lors de son discours à la jeunesse.

Je prends donc ces propos très très au sérieux. Je les comprends comme un avertissement à tout ceux qui continuent à vouloir prendre le football en otage. Quand à ce qui nous concerne, nous sommes ouverts au consensus, à la concertation avec tous les acteurs de bonne foi. Je comprends qu’il est de la volonté de certains acteurs d’entretenir cet atmosphère du chaos qui leur profite. Mais les décisions ont été prises par les organes compétents. Il s’agit du TAS, la FIFA, notre gouvernement, même la justice camerounaise. Tous ont établi et reconnu la légitimité de la Fecafoot et des organes actuellement en fonction pour assurer la continuité de service. Cela ne plait pas à tout le monde. C’est ici qu’il faut peut-être rappeler les propos du chef de l’état. Les uns et les autres doivent se ressaisir. Je le cite.

Par exemple l’image offerte pendant le CHAN avec des mouvements devant le siège de la Fecafoot n’était pas très glorieuse pour notre fédération et pour notre pays. Il y a tellement à faire. La porte a toujours été ouverte. Il n’y a aucune raison aujourd’hui pour que certains se braquent. On n’acceptera autour de la table que ceux qui ont des intentions louables et qui viennent discuter avec nous avec bonne foi.

Sur les enjeux de la réunion avec les présidents de clubs qui s’est tenue ce mardi au siège de la Fecafoot à Tsinga.

Nous avons prévu une réunion avec les présidents de club mardi 16 février afin de s’accorder sur le lancement de la nouvelle saison prévue dans la foulée. Entre-temps nous avons évidemment besoin de préparer les règlements et les adopter. Les stades doivent être homologués aussitôt qu’ils seront mis à notre disposition par la tutelle et le ministère des sports, les financements à mobiliser etc. Donc il y a des problèmes techniques à résoudre préalablement à ce lancement prochain.

Au sujet des prochaines élections à la Fecafoot.

Une réunion est prévue cette semaine avec la FIFA aussi pour valider le chronogramme des activités liées à la révision des textes et au calendrier électoral. Vous serez aussi également informés aussitôt que nous aurons la feuille de route.

Au sujet de l’avenir de la Ligue de football professionnel du Cameroun.

La ligue professionnelle de football au Cameroun a un problème interne qu’elle doit régler. Certains de ses membres ont prononcé sa dissolution. Il faut d’abord y voir clair avant d’envisager un avenir avec elle. Le championnat professionnel n’est pas orphelin de la ligue car il est pas dans les mains de ses créateurs. Il n’est dans l’intérêt de personne aujourd’hui d’entrer dans ce qui nous a divisé et empêcher le démarrage du championnat. Cette ligue n’étant plus légalement existante nous allons probablement dans le courant de la saison entamer des concertations avec les acteurs du football, de cette ligue en particulier pour réfléchir sur la possibilité au cours de la saison prochaine de redémarrer la saison prochaine avec un organe nouveau qui pourra prendre en main l’avenir de notre football professionnel.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

CAN2021: Voici le studio TV du stade Kouekong

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram Studio télé du stade Kouekong. Facebook Twitter Pinterest LinkedIn …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *