mercredi , août 4 2021
Home / ACTUALITE / CDC2021: Pierre Batamack s’exprime au sujet du forfait d’Avion du Nkam

CDC2021: Pierre Batamack s’exprime au sujet du forfait d’Avion du Nkam

La rencontre des 16e de finale de la coupe du Cameroun qui devait mettre aux prises le club de Joseph Pierre Batamack Avion Fc du Nkam à Renaissance FC du Noun a été reprogrammée suite à la décision de la commission d’homologation et de discipline de la Fecafoot. Joint au téléphone dimanche dernier par notre confrère Nana P. Sabin, le président du club phare du Nkam s’est exprimé sur les circonstances de cette rencontre avortée. Interview.

Joseph Pierre Batamack.

Vous dites que l’équipe s’est qualifiée pour les 16e finale mais tout porte à croire que Avion académie du Nkam ne sera pas à l’étape des 8e de finale.

Pierre Batamack : Mais écoutez moi il y a des choses que je n’aimerais peut- être pas commenter comme ça quand c’est pendant encore. Je peux seulement donner un fait. Nous avons été programmé le 12 juin à 13h au centre d’excellence de Mbankomo comme vous l’avez dit. Et le mercredi 9 nous avions eu hein une notification dans la soirée de notre match, où on nous demandait d’aller jouer le vendredi 11.

Savez-vous que pour jouer un match vous devez faire par exemple les tests de Covid ? Et le vendredi 11 malheureusement nous avions envoyé nos représentants à la réunion technique à 8h. Parce que si le match se joue à 11h, vous avez trois heures avant pour vous déployer. Nous n’avions vu ni le commissaire de match, ni le coordonnateur, ni personne. Bref il n’y avait pas match. Et nous sommes rentrés. Malheureusement pour nous quand nous a informé qu’il n’y a pas match, nous sommes partis.

Maintenant ce que nous observons c’est que notre adversaire avait déclaré, d’ailleurs j’ai la vidéo n’est-ce pas qu’ils ont envoyé qu’ils sont à Mbankomo il n’y a pas match. Donc eux aussi ils sont venus il n’y avait pas match. Mais ils nous accusaient que nous nous étions au courant qu’il n’y avait pas match et que nous n’étions pas venus alors que c’est eux qui n’étaient pas à la réunion technique (rire). Vous voyez le Cameroun comment il marche. Alors malgré tout ça il se pourrait donc que eux ils sont allés à la Fecafoot et ils ont été pris en charge pour qu’ils jouent le lendemain. Tout ça paraît pas sérieux parce que un match se programme en 72 heures, au pire 48heures. Paul entre vendredi et samedi est-ce que ça fait 48h? Ça ne fait même pas 24h. Donc on n’a même pas déjà été informé que notre match va jouer le lendemain. On serait peut-être même venu comme je suis passionné, que tout le monde sait que je suis passionné du foot, je serais allé avec mes gamains pour jouer. Si on veut nous enlever que sa soit dans le jeu. C’est-à-dire que vous avez vu Stade Renard a perdu, Colombe a perdu, bref il n’y a pas eu mort d’homme. Nous même on pouvait perdre un match et il n’y aurait pas mort d’homme. Maintenant ceux qui commentent dans les chaines de télévision et radio qui parlent du forfait… Un forfait c’est quoi ? Un forfait c’est qu’un match a été régulièrement programmé, et vous avez refusé d’y participer. Depuis je que suis au football, je n’ai jamais été battu forfait, je n’ai jamais fui un match. Je suis un passionné, je veux dire quelqu’un qui aime le jeu. Si je commence à apprendre aux enfants maintenant à faire des forfaits, quand eux mêmes vont commencer à faire les forfaits on n’en finira où ? Nous n’avons donc pas été informés que notre match a été changé. Il y a donc deux programmations. La première qui a été annulée par la deuxième, la deuxième qui a été annulée mais donc la troisième n’a jamais été notifiée. Donc nous on connaît même pas qu’on joué.

Pour comprendre est-ce que l’équipe d’avion du Nkam s’est déplacée vendredi ? Est-ce qu’elle était présente vendredi au centre d’excellence de la CAF?

Pierre Batamack: Je suis entrain de vous dire comment ça se passe. On n’était pas au centre de la CAF en tant que équipe mais nous étions en tant que responsable de réunion technique. On ne peut pas amener une équipe quand il n’y a pas match. Voilà ce que disent les textes. Les textes disent que l’équipe doit aller au stade 1h30 pour le contrôle après la réunion technique. S’il n’y a pas la réunion technique vous irez faire quoi au stade ? (…)

Et curieusement le lendemain samedi, vous découvrez sur les réseaux sociaux que Renaissance est du côté de Mbankomo

Pierre Batamack : Non c’est l’un de vos collègues que vous connaissez qui m’appelle, moi j’étais déjà au deuil de la maman de notre ami euh J.C n’est-ce qui a perdu sa maman. Donc j’étais à Batcham à Mbouda que votre collègue Lidjeck m’a appelé pour me dire président votre adversaire est au stade mais vous vous n’y êtes pas. Je lui dis mais moi j’y étais hier eux ils sont venus après faire les bruits là-bas, que les voilà tout ça, tout ça, ils ont fait beaucoup de boucan. Mais le football ce n’est pas le boucan. Nous on était à Mbankomo parce que lors d’un match et je tiens à vous préciser que la première étape du match c’est la réunion technique. C’est à la réunion technique que vous aurez s’il y a match ou pas. C’est à la réunion technique que le commissaire du match, les arbitres, tous les officiels, les coordinateurs, le directeur du stade on se réunit pour dire comment le match va se jouer. Si vous arrivez on vous dit qu’il n’y pas match par n’y a même pas match parce qu’il n’y a même pas de réunion technique. On vous confirme qu’il n’y a pas match. Vous allez donc prendre votre équipe à l’hôtel pour venir encore ouvrir les portes vous même de Mbankomo ? Vous avez vu ce qui arrivé à nos adversaires ? Eux ils sont arrivés parce qu’ils n’étaient pas à réunion technique. Ils sont arrivés à Mbankomo avec les joueurs et tout ça parce qu’ils voulaient qu’on les loge. Ils sont venus faire leur film là pour qu’on les voit. Nous nous sommes des professionnels, eux ce sont des amateurs. Mais les professionnels nous le compte à rebours c’est 3h avant, et une heure trente pour présenter les équipes au premier contrôle. C’est comme ça que ça se passe. L’équipe ne peut aller que à 1h30 au premier contrôle. Le match a été annulé oui ou non ? Oui! Le premier a été annulé, le deuxième a été annulé. Maintenant le troisième n’a pas été programmé. On me dit que bon nous devions savoir que le match qui a été annulé la veille c’est celui là qu’on devait jouer est-ce que c’est comme ça qu’on devrait faire ? Bon moi je n’en fais même pas un problème. On me dit que tu vas jouer demain je vais jouer, on me dit que joue toute suite je vais jouer. Mais qu’on ne dise pas que Avion a été battu forfait. Et vous me connaissez depuis que je suis pour le jeu. Je pense encore que nous notre problème c’est que nous sommes sereins et nous attendons de notre fédération qu’elle va programmer le match et que nous allons jouer. Maintenant si elle ne programme pas pour qu’on joue. Il ne faut pas qu’on dise que Avion est absent. Il faudra tout simplement dire que Avion n’a pas été informé qu’il devait jouer et voilà pourquoi nous on n’a pas jouer. Si nous maintenant on nous dit qu’il faut qu’on aille jouer Sabin nous on n’ira jouer. Mais là si on ne joue pas ça sera peut-être un autre problème. Bon maintenant nous nous attendons la commission d’homologation et de discipline qui va se tenir demain si elle dit que nous ne méritons plus d’aller dans cette compétition, mais vous voulez qu’on face quoi?

Parce que toutes mes réactions sont analysées, commentés parce qu’on dire que le président Batamack il en veut n’est-ce pas à l’exécutif qui est là. Non je n’en veux pas à l’exécutif qui est là. Je n’en veux pas à Seidou Mbombo Njoya, ni à Alim Konaté qui sont par ailleurs des amis de longue date, mais je dis simplement que leurs collaborateurs par moment ils devraient au moins par sécurité m’appeler pour me dire président on s’excuse pour ce qui arrive, mais on ne doit pas nous traiter nous présidents de club moi de tout même comme ça. Déjà programmer une équipe de l’Elite One à 11h du matin c’est qu’on recherche quoi alors qu’il y a de la place. On recherche quoi? Cette programmation visait quoi? Bon je ne commente pas. Mais je dis tout simplement que vraiment je suis là pour que le processus n’est-ce pas des compétitions et qui est très difficile se passe dans l’apaisement, se passe dans la sérénité mais que vos auditeurs comprennent que Avion n’a pas été battu forfait. Pour l’instant il n’est même pas encore décidé qu’Avion est battu ou pas parce que c’est la commission d’homologation qui a décidé. Si peut être par ailleurs on me prouve on nous a notifié qu’on n’avait changé les deux dates et que nous on n’a pas joué en ce moment là oui! C’est notre responsabilité. Mais je tiens à vous dire qu’on a annulé le match du 12 à 13h on nous a programmé à 11h le 11 on n’a ramené le match à 13h le 12. Vous comprenez qu’il y a une confusion et quelque chose ne va pas sans nous dire que notre match est revenu à 13h encore que ça ne se fait même pas. Parce ce n’est pas en 24 qu’on peut vous dire à une équipe professionnelle que le lendemain vous jouez. S’il y a eu un incident, on peut vous dire que le match reprend le même jour, à la même heure le lendemain. Ça veut dire quoi? Ça veut dire qu’il n’y avait qu’une seule possibilité en cas d’incident, on devait jouer le lendemain à 11h au moment où les brasseries jouaient. C’est ce que disent les textes c’est-à-dire que en cas d’incident, on prend les mêmes officiels, on programme le match le lendemain, à la même heure. Ça veut dire que comme l’heure qui était l’heure de 11h le vendredi au lieu d’aller faire jouer le match à 13h, on n’aurait dû faire jouer le match à 11h si on respectait les textes et s’il y a eu un incident. Bon maintenant pour nous, pour nous autres vraiment nous ne pensons pas qu’il soit nécessaire de faire des commentaires sur ce qu’il n’y a pas. Mais ça ne nous fais pas une bonne publicité de penser qu’une équipe professionnelle comme la nôtre a été incapable d’aller jouer un match. Nous n’avons jamais été incapable d’aller jouer un match même pour les 32e de finale que nous jouons pour passer aux 16e les gens ne savaient même pas que nous pouvions avoir deux joueurs pour aller jouer. Qu’est ce qui ne s’est pas dit? Donc ce n’est pas le problème que nous n’avons pas les joueurs pour aller jouer ni l’argent pour aller jouer à Mbankomo non. Ce qui s’est passé c’est qu’on n’a pas été informé que le match n’était plus et moi ce qu’on m’a reproché, ce que ma fédération me reproche c’est que pourquoi je n’ai pas appelé le secrétaire général pour lui dire que le match n’est pas joué. Entre le secrétaire général et moi qui est l’organisateur de la compétition? Qui doit informer l’autre ? Bon moi j’entends de tout et de rien, bon vous savez je ne veux vraiment pas commenter négativement parce qu’il y a déjà de l’électricité dans l’air n’est-ce pas dans cette compétition. Je ne veux pas en rajouter. Nous restons donc disponibles si notre fédération veut qu’on joue. Elle tiendra en compte n’est-ce pas nos difficultés et nous ne pouvons pas financer deux fois n’est-ce pas le jeu et nous irons jouer parce que nous sommes là pour obéir n’est-ce pas au jeu et c’est pour cela que je me suis engagé à faire jouer mes gamains quelque soit n’est-ce pas les difficultés que les uns et les autres rencontrent. Donc je ne pense pas Sabin que les gens commentent que Avion c’est monté, c’est descendu. La vérité c’est qu’on n’a été programmé le 12 à 13h, la rencontre a été annulée pour être modifiée et programmé le 11 vendredi à 11h qui a été annulée pour être joué le 12 à 13h sans qu’on ne soit informé voilà la vérité. Nous n’étions pas informés et même si par extraordinaire on nous informait, on leur aurait dit que vous ne pouvez pas changer le match comme ça. Parce qu’il faut au moins 48 heures minimum. Entre le vendredi et le samedi ça fait 24h et vous savez une équipe doit se préparer. Mais nous on n’était même prêt à aller jouer comme ça si on nous avait même appelé au téléphone, si on nous avait même envoyé un mail, même un SMS. On ne nous a rien donné. Rien! Bon d’aucuns disent que c’est ce que nous avons souhaité. A supposer même c’est que nous avons souhaité joué le Samedi à 13h. Mais puisque la rencontre a été annulée à 13h le 12. Notre souhait (…)

Il faut donc que les gens comprennent que… Moi je peux aller dire qu’ on cherche la tête de Batamack et on cherche à disqualifier son équipe. Moi je ne peux pas. Je suis pas excessif. Bon les erreurs ça peut arriver, les programmations on peut les faire plusieurs mais on peut les faire plusieurs mais je dis seulement celle-ci. Prenez ça juridiquement partout où vous voulez vous comprendrez que nous n’avons pas tord de n’avoir pas joué. Nous n’avions pas été informé. D’ailleurs mes gamains, mes joueurs et le staff me demandent toutes les minutes pourquoi on ne joue pas. Ils sont même inquiets. Et ils constatent que c’est une injustice pour eux mais bon qu’est-ce vous voulez ? Nous nous attendons de notre fédération ce qu’elle va décider. Nous allons nous incliner. Vous savez moi je ne veux pas comme j’ai fait dans la région du littoral. Je ne veux pas donner l’impression que je suis contre l’exécutif qui est là, et que je veux tout gâter, tout bloquer. Non vraiment ce n’est pas de moi. Je n’en fais pas le cas, ce que je veux c’est que si c’est possible qu’on joue, qu’on nous fasse jouer. Mais qu’on ne nous laisse pas passer pour une équipe qui a été battue forfait. Peut-être ça pourra arriver un jour, mais pour l’instant tel n’est pas le cas. Voilà la vérité Sabin.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

CDC2021: Astres et PWD se qualifient pour la finale

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram C’est là conséquence logique des résultats des deux rencontres …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *