mercredi, septembre 28, 2022
spot_img
HomeA LA UNECDC2022-Avion 0 vs Bamboutos 2: Pierre Batamack "L'arbitrage d'aujourd'hui c'est la honte...

CDC2022-Avion 0 vs Bamboutos 2: Pierre Batamack « L’arbitrage d’aujourd’hui c’est la honte pour moi »

Le stade de la réunification de Bependa a abrité hier dimanche 31 juillet 2022 la rencontre Avion de Douala vs Bamboutos de Mbouda match comptant pour les demi-finales de la coupe du Cameroun 2022. Au terme de la rencontre qui s’est soldée sur le score de (2-0) en faveur du club de Mbouda, Pierre Batamack le président d’avion de Douala a exprimé son mécontentement au sujet de l’arbitrage. Interview.

Joseph Pierre Batamack.

Alors président Pierre Batamack quelle réaction après cette défaite d’avion?

Oui bon je ne felicite pas Bamboutos de Mbouda. Parce que je ne felicite pas la honte. J’ai pas l’habitude de donner ce genre de sons. Mais je dis si le président Samuel Eto’o est venu arranger le football, qu’il arrange vraiment le football. L’arbitrage d’aujourd’hui c’est la honte pour moi. Parce que je n’ai pas l’habitude de parler contre les arbitres. Mais du moins aujourd’hui tout le monde a vu mondovision ce qui est arrivé au stade. Je me pose donc la question à quoi ça sert les efforts des présidents de club s’il faut que nous ayons des résultats d’abord dessiner d’avance. Qu’est-ce que nous avons fait pour mériter? Nous ne disons pas que nous devions absolument gagner. Mais nous disons qu’il faut qu’on gagne sur le terrain.

Je condamne donc l’arbitrage que j’ai vu aujourd’hui. Et j’interpelle notre fédération. Parce que trop c’est trop. Nous ne pouvons pas continuer comme ça. Si nous voulons faire le football, il faut qu’on respecte les acteurs du foot. Vous même les journalistes vous avez vu à mondovision. Je ne dis pas les penaltys qu’on nous a refusés. Mais regardez le penalty. Mon joueur va jouer et c’est le joueur adverse qui vient lui faire la charge. On met le penalty contre mon joueur. Maintenant pour nous on refuse. Toutes les frustrations chaque fois on veut attaquer.  Il y a les mains à la surface de réparation. Vous avez vu les mains contre  Bamboutos  mais on siffle hors jeu contre Avion. Vous savez il y a eu beaucoup beaucoup de choses.  S’il y avait eu une, deux, trois je ne me plaindrais pas. Mais je ne me plains pas ici  pour dire qu’il fallait qu’Avion gagne. Non. Moi je suis pour que le meilleur gagne. Mais je ne veux pas le football de la honte. Parce que la fédération met des moyens pour que le football s’arrange. Mais si c’est ce football que je viens de voir aujourd’hui, une demi-finale avec ce qui s’est passé  aujourd’hui,  je pense que où est alors le changement ?  Où est le changement? Où est le changement de Samuel Eto’o ? Où est le changement ? Est-ce que les gens ne veulent pas le suivre ? Où  est le changement que Samuel apporte ? Lui il veut avancer mais regardez ce que nous vivons. Je voudrais donc que tout le monde comprenne je ne donnerai pas un seul franc à un arbitre. Qu’ils continuent leur job. Je n’accepterai jamais qu’on refuse de gagner dignement sur le terrain. Je dis et je déclare que je ne felicite pas Bamboutos de Mbouda. C’est une victoire de la honte.

Alors président au delà de cet arbitrage que vous decriez, lorsque vous regardez votre équipe Avion  aujourd’hui  est-ce que vous sentez que cette équipe sur le terrain vous donnait plaisir ? 

Pierre Batamack : Mais bien sûr nous étions meilleurs que Bamboutos. Nous avons eu les meilleures attaques, nous avons eu des poteaux, nous avons eu des situations. Parce que vous ne voyez peut-être pas quand un arbitre au moment où vous voulez attaquer il siffle la faute contre l’adversaire. Il vous freine. Quand c’est l’adversaire on le laisse jouer. Comment vous interprétez cela? L’arbitre est là pour être juste. Ce qu’il fait à X, il doit faire à Y. Je dis et je répète je ne suis jamais contre les arbitres. Je suis un fair-play. Mais ce qui se passe c’est parce que aujourd’hui ça ne s’est pas passé devant Pierre Batamack seul. Ça s’est passé devant vous tous les journalistes. Si vous même vous pensez que ce que je dis n’est pas vrai. Dites le ici au même micro que moi. Dites moi ici vous tous que président Pierre Batamack tu ments. Vous même les journalistes vous êtes pleins ici.

C’est nous qui posons les questions.

Pierre Batamack : Mais vous posez les questions. Est-ce que vous posez les questions pour dire le match a été bien arbitré ? Non.

Président Pierre Batamack en fin de compte s’il faut faire le bilan d’Avion durant cette coupe du Cameroun est-ce que vous êtes un président satisfait ?

Joseph Pierre Batamack : Mais écoutez moi je ne jouais pas la coupe du Cameroun. C’est mes joueurs qui jouaient la coupe du Cameroun. Mais je suis entrain de défendre mes joueurs qui ont eu des frustrations. Moi je n’est pas fixation, je n’avais pas un objectif d’aller gagner la coupe.

Mais notre bilan comment vous le trouvez ?

Pierre Batamack : Mais notre bilan est satisfaisant. Nous avons maintenu l’équipe. Nous sommes en demi-finale. On nous sort dignement avec l’injustice devant tout le monde. Nous félicitons ici la fédération camerounaise de football qui a bien organisé cette compétition. Mais nous lui disons tout simplement qu’il y a encore des problèmes de certains hommes en noir. Il y a ce problème qu’il faut que vraiment avec le temps qu’on essaie de régler. Parce que ce qui s’est passé ce n’est pas normal. L’arbitre je ne peux pas dire qu’il n’avait pas le niveau. Je ne peux pas dire ça. Je ne peux même pas dire que c’est les erreurs. Mais vous même vous avez vu.

Et l’année prochaine quel avenir ?

Pierre Batamack : L’année prochaine on continue à former. Notre but c’est de former des joueurs. De les amener à jouer. Par exemple le deuxième gardien n’a jamais joué l’élite. C’était son premier match de l’élite. Il a donné une passe de but contre lui-même et c’est entré. Moi je suis dit qu’il ai eu cette sensation. Vous comprenez. Mais ce que nous voulons dire ici qu’on laisse les jeunes perdre sur le terrain. Qu’on ne favorise pas une équipe au détriment de l’autre. Je suis fair-play, je suis président de club depuis beaucoup d’années. Je n’ai jamais été en colère comme aujourd’hui. Je ne suis pas en colère parce que nous ne sommes pas partis saluer le président Paul Biya. Mais je suis contre  ceux qui font de l’injustice contre les jeunes footballeurs. Heureusement que vous êtes mes témoins à la barre.

Que reprochez vous exactement à l’arbitre ?

Pierre Batamack : Ce que vous avez vu.

Président Pierre Batamack merci.

Pierre Batamack : Merci.

Propos recueillis par Rodrigue Djengoue.

Facebook Comments Box
Rodrigue Djengoue
Rodrigue DJENGOUE est un membre de l'association des blogueurs du Cameroun et par ailleurs journaliste sportif sur www.lavoixduperroquet.com
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Most Popular

Recent Comments