lundi , octobre 25 2021
Home / L'INTERVIEW / CHAN2020: Charles Mongue Mouyeme dresse le bilan

CHAN2020: Charles Mongue Mouyeme dresse le bilan

Dans un entretien accordé à notre confrère Nana P., l’analyste de sport Charles Mongue Mouyeme dit ce qu’il y a à retenir  de bien de l’organisation de la sixième édition championnat d’Afrique des nations par le Cameroun. Interview.

Charles Mongue Mouyeme.

Sur l’organisation de la compétition.

Ce qu’il faut retenir de bien au niveau de l’organisation de CHAN Total 2020 au Cameroun, c’est déjà que il a pu se tenir dans les délais prévus. Ça c’est déjà quelques chose. Parcequ’il y avait quand même au départ quelques appréhensions relativement, notamment à la Covid 19. On craignait à un moment donné qu’on ne soit obligé de reporter certains matchs parceque beaucoup de joueurs n’étaient pas disponibles, testés positif etc. On n’a pu échapper. Qu’est ce qu’il y a eu de bien également, les infrastructures évidemment on n’a eu. On n’a pu voir que le Cameroun a progressé dans ce domaine là. On n’a des bons stades qui ont une belle pelouse où on peut jouer au football. Malheureusement, notre équipe n’a pas su profiter de cette pelouse pour nous offrir un bon spectacle. Mais on n’a eu de temps en temps chez les autres. Et donc ces infrastructures c’est un acquis. Les terrains d’entraînement, les terrains de match etc. Et ça je crois que tout le monde a apprécié qu’il y ait pas eu des mautes de terre, des types de gazons enlevés au cours de la compétition et tout. Je crois que ça aussi sur  le plan des infrastructures ça plutôt bien fonctionné. Euh sur le plan de la sécurité des invités et des délégations étrangères, les joueurs etc. Je crois que là aussi tout le monde sera rentré intact. On n’a reçu des invités chez nous. Je crois que toutes les délégations seront rentrées chez elle vraiment entière. Sans qu’il y ait eu un drame particulier. (…) Ça également à cette période  où les questions de santé sont difficiles, les questions de sécurité sont difficiles, on n’a pu gérer ça tout s’est joué. Même au Sud-Ouest on n’a pu jouer à Limbe sans qu’on connaisse aucun drame. Je pense que là aussi c’est quelque chose de bien qui a pu se dérouler.

Sur les leçons à retenir par le gouvernement pour améliorer l’organisation des évènements tels que la CAN qui arrive dans 11 mois.

Moi je pense que la chose la meilleure c’est si on pourra tirer les leçons de ce qui a moins bien marché. On n’a vu des problèmes au niveau de la billetterie. Pour la CAN avenir il faudra revoir les choses d’une certaine manière. On n’a vu l’impreparation au niveau de la communication qui n’a pas été bonne, les accréditations des journalistes etc. Je crois si on tire les leçons de tout ces manquements là de façon froide sans chercher à chercher à protéger ici et là des amis ou des complices, ce sera quelque chose de bien dans la perspective de la CAN que nous devons organiser la semaine prochaine. Et je pense que si on regarde beaucoup de choses dans l’ensemble, les camerounais n’ont pas beaucoup à rougir de leur organisation. Elle a été plutôt satisfaisante. Je n’ai pas dit parfaite elle a eu beaucoup de couacs mais globalement ça s’est plutôt bien passé. Si on tire les leçons, se sera encore tout bénef pour pour la prochaine CAN.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

CAN2021: La signature de l’accord cadre aura lieu demain vendredi

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *