jeudi , juin 24 2021
Home / L'INTERVIEW / CHAN2021: David Eyengue “On n’a l’impression que le CHAN appartient à certains qui l’ont gardé dans leur poche”

CHAN2021: David Eyengue “On n’a l’impression que le CHAN appartient à certains qui l’ont gardé dans leur poche”

David Eyengue.

Invité hier mardi 12 janvier 2021 de l’émission”On refait le Cameroun”diffusée sur les ondes Radio Équinoxe, David Eyengue journaliste de sport au quotidien le jour s’est exprimé sur  l’ambiance morose qui prévaut au sein de la population camerounaise à deux jours du CHAN2021. Interview.

Bonjour à vous David et bienvenue.

David Eyengue : Bonjour Michel, bonjour à tous les panelistes. Bonjour à tous les auditeurs d’équinoxe Radio.

Une question nous interpelle ce matin. Le CHAN va se jouer dans deux jours, est-ce que les camerounais se sentent concernés par cette compétition? Avez-vous le sentiment qu’il y a l’effervescence, qu’il y a un mouvement ? On n’en parle quand même ou pas?

David Eyengue :  Non on n’en parle pas, on n’en parle pas comme il faut. Parceque le CHAN est encore bien loin des camerounais. On n’a l’impression que le CHAN appartient à certains qui l’ont gardé dans leur poche. On ne voit pas l’effervescence, on ne voit pas la fièvre. On ne voit pas les affiches. Nous travaillons dessus. J’ai fait un tour au parcours Vita qui va abriter un fan zone et ceux des sportifs du dimanche qui étaient là 80% de ceux qu’on aborde ne connaissent pas grande chose sur le CHAN. Et pourtant c’est certainement le lieu  où ils vont regarder la compétition parce que vous savez avec les mesures édictées par le Covid 19 il n’y a que 25% de personnes qui auront accès au stade. Donc en réalité si il reste 75% de personnes volontaires pour regarder les matchs alors les 75% devraient regarder dans les fans zones pour avoir l’ambiance de la fête et des gradins.

Est-ce que dans ces fans zones on n’a pensé aux mesures barrières ?

David Eyengue :  Est-ce que ça existe? C’est la question. Est-ce que ça existe ?  Oui j’ai pris un petit plaisir à mesurer la dimension du petit carré. Il y a trente petits carrés qui forment un écran qu’on appelle écran géant pour peut-être cinq mille personnes qui vont se regrouper là-bas. C’est quand-même très petit et l’écran à  10 mètres carré de surface. C’est insignifiant […] S’il n’y a que dix mètres carrés de surface pour un écran géant, alors il en faudrait cinq ou six  pour que les populations n’aient pas à souffrir. Parceque en réalité je vous ai dit cinq mille personnes à regarder un écran de 5 mètres carré, de  10 mètres carré, c’est très petit. Donc je doute que là-bas  qu’il y ait les mêmes mesures barrières qu’on exige au stade parce que je parlais avec le directeur du stade de la réunification hier qui m’a dit qu’il y a plus de 9200 places pour le premier tour pour chaque match. 9200 places 25% alors le stade est à environ 40 000 places. On ne va donner que 9200 places pour ceux qui voudront aller regarder les matchs au stade de la réunification. Donc les mesures barrières là-bas elles peuvent être respectées. Mais j’ai du mal à penser qu’au niveau du fan zone de Bonamoussadi c’est-à-dire du parcours Vita, qu’il n’est pas encore installé à moins deux jours. Donc j’ai du mal à penser que  là-bas aussi on va respecter les mesures barrières.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

Coupe de la CAF COTON vs JS Kabylie : Les réactions

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram La formation de JS Kabylie s’est imposée hier dimanche …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *