vendredi, janvier 28, 2022
spot_img
HomeUncategorizedCOSAFA 2018: Joseph Ndoko "On n'avait promis d'entrer avec un ton fort,...

COSAFA 2018: Joseph Ndoko « On n’avait promis d’entrer avec un ton fort, on l’a fait »

Les lionnes indomptables de football féminin ont affronté le jeudi 13 septembre 2018 en Afrique du sud leur homologue du Mozambique dans le cadre du tournoi international amical en vue de la préparation de la CAN 2018. Au terme de leur première rencontre qui s’est soldée sur le score (8-1) en faveur du Cameroun, nous avons recueillis les impressions du coach de la sélection fanion féminine camerounaise Interview.

« Pour un match comme celui-ci, il était question pour nous… C’était une entame, une entame à une compétition à laquelle on n’avait jamais participé, avec des filles qui n’avaient jamais participées, avec des filles qui n’avaient jamais aussi fait cette compétition et qui devaient en même temps se révéler avec un projet qui était aussi celle d’être capable de manière individuelle de pouvoir se donner les moyens d’espérer de faire partie de la liste admise à la CAN. Autant d’objectifs qui faisaient en sorte que les filles elles même étaient sous pression par rapport à leur avenir personnel. Je crois que en dehors du but qu’on encaisse vraiment qui est largement reprochable à mes filles mais sinon elles ont répondu présente. On n’aurait certainement dû faire mieux. On n’avait promis d’entrer avec un ton fort, on l’a fait. Je pense quand même que le meilleur reste à suivre. Il va falloir que Raïssa se remette du coup qu’elle a eu à prendre. Par deux fois elle est sortie. J’apprécie l’arbitrage qui n’était pas contestable, qui était aussi bien. Félicitation à ce côté là. Mais en même temps aussi en disant qu’on nous permette de faire l’organisation du tournoi au moins et bien nous préparer. Préparer c’est quoi? L’échauffement par exemple qui a été très très court. Donc c’est des choses sur lesquelles devrait se pencher cette organisation. Mais si non le reste le morale est au beau fixe. Mes filles se reposent actuellement. Nous pensons que demain nous allons faire une séance pour corriger ce qui n’a pas pu avancer. On n’a vu la Zambie jouer. Mais nous pensons que… Ce n’est pas de l’arrogance, on n’a pas peur. En même temps on connaît les armes que nous avons. Les 20 filles que nous avons emmenées ici sont capables de relever la situation. Félicitation aux filles comme Mbappe qui venait de commencer la compétition et les autres qui ont marquées, un cas rare. Huit buts ce n’est pas donné sauf mes défenseurs n’ont pas marqué, mais le reste je pense que dans les prochains jours on verra mieux. »

Propos recueillis par Rodrigue Djengoue.

Facebook Comments Box
Rodrigue Djengoue
Rodrigue DJENGOUE est un membre de l'association des blogueurs du Cameroun et par ailleurs journaliste sportif sur www.lavoixduperroquet.com
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Most Popular

Recent Comments

gaelle on Success story