mardi , août 3 2021
Home / ACTUALITE / Cameroun-Covidgate : Henriette Ekwe “Le Cameroun est devenu une république bananiere

Cameroun-Covidgate : Henriette Ekwe “Le Cameroun est devenu une république bananiere

Au cours de l’émission dominicale “Une Semaine un Dimanche” diffusée sur les ondes de Radio Équinoxe il y a quelques semaines déjà, l’ancienne journaliste et militante des droits de l’homme s’est exprimé sur le scandale autour des fonds du Covid19. Morceaux choisis.

Henriette Ekwe.

Au sujet de la demande faite par le FMI afin de faire le point sur la gestion de la première tranche des fonds Covid afin de faire débloquer la deuxième tranche.

Henriette Ekwe : Mais parce que le pays est devenu une république bananiere . On n’a pas pu faire faire la CAN et deux jours après on n’a un scandale de cet ordre. Pourquoi ? Parce que les ministres se sont dit si on sort du confinement donc ça va, l’épidémie est passée. Donc quand on n’est sorti du confinement l’année dernière, ils se sont dit les gars il y a à manger, on se sert parce que le Cameroun est devenu une république bananiere. Par exemple on envoyé des tests périmés pour les populations de Bertoua à l’est. Ça c’est du mépris total. C’est un crime contre l’humanité. C’est un crime. Donc quand les gens fond ça… Je comprends pourquoi le président a dit qu’il faut qu’on les punisse, ceux qui ont fait ça. Parce que c’est une honte. A une période de la pandémie on vous donne l’argent et vous n’en faite rien. Tous les camerounais se sont fabriqués des masques, les petites couturière au quartier qui vendaient les masques parce que les autres masques étaient hors de prix. Voilà. Une très mauvaise image !

Au sujet du ping pong entre le secrétaire général de la présidence république et le ministre de la justice relatif à l’ouverture d’une enquête judiciaire sur la gestion des fonds Covid19.

Henriette Ekwe :Oui oui! En fait ce qui se passe c’est que… Attendez le secrétaire général est devenu le premier ministre. C’est lui donne tous les ordres. On se demande où est Dion Ngoute? Qui est le chef de gouvernement ? Donc le poids du ministre d’État, secrétaire général est tel que c’est lui distribue les ordres désormais. (…) C’est normal puisque Dion Ngoute lui même est passé au TCS. Il était le premier à passer au TCS et on n’a annoncé après que les autres vont passer. Ce qui est certain c’est que la culture de la prédation, la culture de la corruption, des détournements de fonds est tel que les gens n’ont même pas peur de mettre en danger des populations et c’est ça le grand scandale. Et je comprends que le président ait un peu honte qu’on dise qu’on vous donne l’argent parce qu’il y a une pandémie et vous prenez l’argent vous mettez dans les poches. Il faut nous dire où est passé l’argent. Parce ça veut dire les gens qui ont été nommés des ministres, des ceci, des secrétaires généraux ce sont enrichis en laissant le peuple mourir. Il y a beaucoup de gens qui sont morts. Bon il y a en qui ont pu résister parce qu’il paraît que les décoctions peuvent aider, Kleda aussi a essayé, mais on n’aurait dû avoir des respirateurs pour les gens. Parce que le premier symptôme, le plus grave c’est des détresses respiratoires. Donc quand on ne multiplie même des appareils.

Il n’y avait pas d’oxygène. J’ai deux cousins qui sont morts à l’hôpital Laquintinie d’autres qui m’ont dit que parfois même on te regarde on te dit que celui peut mourir on va donner plutôt à l’autre. On n’est dans une situation de détresse sociale et les gens volent. (…)

Au sujet des fonds consacrés au développement des infrastructures ou à l’amélioration de structures sanitaires.

Henriette Ekwe: Par exemple je me suis vacciné mais quand tu vas là où on dépiste là, là où il y a le centre de dépistage. On vous met les tantes de l’Union Européenne. C’est-à-dire que le Cameroun lui-même n’avais même pas assez d’argent pour faire des stations de dépistage. (…)

D’abord les camerounais à un moment donné ont pris peur. Ils ont pensé que les hapitaux de campagne qu’on peut construire comme il y en avait un au stade Mbape Lepe sont des hauts lieux de contamination. Donc les gens ne sont pas venus nombreux. Mais ça reste que il fallait continuer à se battre pour la pandémie. Qu’on essaie d’avoir les moyens pour freiner l’hécatombe. Un jour je suis allée enterrer un amis, le jour là au cimetière du bois des singes, il y avait dix cercueils. Et vous allez voir des tombes toute neuves, si vous allez au bois des singes vous allez voir des tombes toute neuves, toute fraîches je veux dire. Ça veut dire que il y a eu une hécatombe vraiment. Et cet hécatombe n’a même pas eu lieu dans des couches dites défavorisées. C’était souvent des gens de classe moyenne et tout et tout qui ont été les premiers à partir.

Au sujet de la possible sanction du chef de l’état.

Henriette Ekwe : Beh après deux scandales comme la CAN et le scandale (Covigate Ndlr) qui est un crime contre l’humanité il a intérêt à frapper. En fait les camerounais là qui ont fait ça, les ministres là. C’est que sortis du confinement ils se sont dit non bon c’est fini. La pandémie est finie. Dit donc prend l’argent on mange. Et c’est ce qu’ils ont fait au détriment de la vie des populations. Il faut frapper fort. (…) Bien-sûr, bien-sûr parce que beaucoup de gens étaient impliqués et c’est connu certains membres de la famille était dedans. Puisqu’il y avait l’argent chacun se présente pour avoir un petit marché. C’est ça une république bananiere que le Cameroun est devenu. Au point de ne même pas pouvoir tenir sa parole sur la scène internationale.(…) Ça montre à quel point le gouvernement est léger, les autorités. On vous donne de l’argent parce qu’il y a des gens qui meurent, la pandémie est très forte, on tremble de tout côté et vous prenez l’argent vous allez manger? Oh!

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

CDC2021: Astres et PWD se qualifient pour la finale

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram C’est là conséquence logique des résultats des deux rencontres …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *