lundi , octobre 25 2021
Home / ACTUALITE / Élection à la Fecafoot : Maître Alain Nguini s’exprime au sujet de la double nationalité

Élection à la Fecafoot : Maître Alain Nguini s’exprime au sujet de la double nationalité

Le processus électoral en cours actuellement à la fédération camerounaise de football anime les débats au sujet de la double nationalité. Avocat au barreau du Cameroun, maître Alain Nguini soutien que c’est une pur distraction. Voici à ce propos un extrait de ses déclarations lundi dernier dans le cadre de l’émission hebdomadaire 100% Foot.

Me Alain Nguini.

« C’est la loi de 1968, l’article 31 qui stipule perd la nationalité camerounaise petit a le camerounais majeur qui acquiert ou conserve volontairement et pas automatiquement une nationalité étrangère. Ça induit que je peux l’acquérir involontairement et je ne perds pas la nationalité. La loi date du 11 juin 1968. Et depuis le 11 juin 1968, on nous a bassiner les oreilles, en disant qu’il n’existe pas de double nationalité au Cameroun. Que la loi l’interdit. Article 40 la perte de nationalité camerounaise prévue par l’article 31 B c’est à dire la répudiation et les déchéances de l’article 34 sont prononcées par décret. Ce qui veut dire que vous ne pouvez pas vous contentez de dire je ne suis plus camerounais. Même si vous avez une nationalité vous devez d’abord perdre la nationalité camerounaise et pour perdre la nationalité camerounaise il vous faut un décret. Si vous n’avez pas un décret qui constate vous continuez d’être camerounais.

Si je présente mon certificat de nationalité je peux avoir vingt passeports. Vous contestez ma nationalité camerounaise ? Vous ne pouvez pas le faire comme ça de bouche. Vous allez devant une juridiction civile de droit de commun. La juridiction civile de droit commun est la seule compétente pour connaître des contestations sur la nationalité. Je ne voudrais pas faire offense à une institution aussi importante qu’elle puisse être. Ce n’est pas devant le conseil constitutionnel. Ce n’est pas devant la commission électorale.

Nos compatriotes qui sont à l’extérieur et qui ont des projets qu’on n’arrête de leur faire comprendre que la double nationalité n’existe pas. Quand on dit volontairement qui apprécie le caractère volontaire de l’acquisition ou bien de la conservation ? Il faut une autorité.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

CAN2021: La signature de l’accord cadre aura lieu demain vendredi

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *