vendredi , septembre 17 2021
Home / L'INTERVIEW / ELITE ONE: Arouna Dang “C’était un jour sans pour nous aujourd’hui”

ELITE ONE: Arouna Dang “C’était un jour sans pour nous aujourd’hui”

Les poulains de Richard Towa (absent sur le banc de touche) ont été humiliés hier samedi au stade de la réunification de Bependa (4-0) par la formation d’Avion FC du Nkam. Au terme de ce derby comptant pour la septième journée du championnat de football professionnel du Cameroun, nous avons recueilli les impressions D’Arouna Dang le capitaine de l’Union sportive de Douala. Réaction.

Arouna Dang.

Alors Arouna ça n’a pas été aujourd’hui…

Arouna Dang: Ouais ça n’a pas été. Il y a les jours avec, les jours sans. Aujourd’hui c’était un jour sans. Donc on va relever la tête, on va rentrer chez nous, on va effacer tout ce qui s’est passé aujourd’hui. On va tout recommencer à zéro. Parce que tout est encore jouable dans ce championnat.

D’après vous qu’est-ce qui n’a pas fonctionné dans votre jeu?

Arouna : Euh il y a beaucoup de choses, il y a beaucouppo de facteurs. Je ne saurais vous dire. Je pense qu’on va rentrer chez nous, on va se reposer et je pense que c’est à tête reposée qu’on saura ce qui n’a pas marché. On essaiera dans les jours avenir à corriger cela.

Au dernier match pourtant vous avez gagnez ici on n’entendait beaucoup la voix du président dans les gradins. Aujourd’hui mené 1-0, 2-0, 3-0, 4-0 on n’a rien entendu du président. Quelque chose se trame ?

Arouna Dang : Ce que vous êtes entrain de dire n’a rien à voir avec ce qui s’est passé au stade. Donc je me taillerais le luxe de ne pas répondre à cette question.

Est-ce qu’on peut dire aujourd’hui que la jeunesse d’Union a sombré face à l’expérience des joueurs d’Avion?

Arouna Dang: Euh sincèrement je pense que oui. Mais bon il ne faudrait pas qu’on cherche des alibis, disant que la jeunesse est montée, est descendue. Parce que c’est avec la même jeunesse qu’on tenu face au grand Bamboutos. Donc voilà on va travailler. Comme j’ai dit il y a les jours avec, les jours sans. C’était un jour sans pour nous aujourd’hui. On doit apprendre à relever la tête parce que les grands hommes ce sont ceux là qui tombent et qui savent aussi se relever.

On vous vu un peu parfois trop seul parfois un peu trop seul dans cette attaque de l’Union sportive de Douala, est-ce que à un moment tactiquement il y a pas un truc à régler avec les consignes de l’entraîneur et tout le reste.

Arouna Dang : Euh sincèrement moi j’étais dans le feu de l’action. Je saurais sincèrement vous répondre ça c’est votre vision. Donc je pense que lorsqu’on va rentrer à la maison, on va revisionner le match et on saura exactement ce qui n’a pas marché. Et on va s’atteler à travailler dessus.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

ÉLECTION À LA FECAFOOT : Bertin Ebwele s’exprime sur la question de la double nationalité

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram Pendant qu’un footballeur est en activité, il est autorisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *