samedi , septembre 18 2021
Home / L'INTERVIEW / ELITE ONE : Grégoire Atangana Ngandi ‘’L’effet Chan peut être un facteur motivateur pour les joueurs’’
Exif_JPEG_420

ELITE ONE : Grégoire Atangana Ngandi ‘’L’effet Chan peut être un facteur motivateur pour les joueurs’’

Entraineur de football, il donne les raisons qui conduisent à une bataille serrée cette saison  dans le championnat de football professionnel de première division. Interview.

Exif_JPEG_420

Grégoire Atangana N. ex entraineur de Yafoot.

Qu’est ce qui peut expliquer ce challenge serré entre les clubs dans le tout tableau de l’Elite One cette saison ?

Grégoire Atangana N. : Cette bataille que l’on vit en ce moment tant au sommet qu’au fond du classement de la première division cette saison est d’abord le résultat d’une bonne préparation des clubs. Il faut aussi féliciter le travail abattu par les différents entraineurs, notamment celui de la colombe qui misé sur la jeunesse et a fait confiance à ses joueurs, ce qui motive ces derniers à se donner à fond. Vous allez voir que les équipes qui dominent le championnat ont beaucoup de jeunes joueurs qui ont envie de montrer qu’ils ont beaucoup de qualités. Il faut aussi souligner l’effet du Championnat d’Afrique des nations (Chan) qui pousse les joueurs à se surpasser pour pouvoir être convoqué. L’instabilité de coton sport de Garoua, notamment de son banc de touche n’est pas à négliger. Cette situation a peut être permis aux autres clubs d’en profiter. Toutefois, tel que c’est parti, le titre va se disputer  jusqu’à la dernière journée.

 

Est-ce que les mauvais résultats de coton sont uniquement causés par le Chan ?

 

Grégoire Atangana N. : Personne ne va le démentir. Le Chan est l’une des causes avec des joueurs convoqués en sélection A’ et un banc de touche instable. Mais je pense aussi que n’est pas aujourd’hui qu’on sait que le Cameroun organise cette compétition. Longtemps avant, les dirigeants du Coton auraient du prendre les dispositions pour ne pas nommer un entraineur, qui à la fois allait gérer l’équipe et être en sélection nationale. Même au niveau du recrutement, Coton   aurait dû prévoir cela. C’est aussi ça qui caractérise les grandes équipes. Donc le Chan n’est pas une excuse parce que même la Colombe qui est en tete aujourd’hui a certains joueurs chez les lions A’

 

A 10 journées de la fin de la saison, pensez vous que le championnat nous réserve encore des surprises ?

 

Grégoire Atangana N. : Effectivement. 10 journées c’est 30 points donc presque tout un championnat. Il suffit pour chaque équipe de gagner deux ou trois matchs pour se repositionner. Les équipes qui sont en tête, il leur suffit de perdre deux matchs pour se retrouver au « ventre mou ». Pareil pour les lanternes rouges. Au regard du classement, je pense que rien n’est encore joué. Nous avons encore beaucoup d’émotions de joie et des déceptions à vivre avant la fin de la saison.

 

Pour vous, qu’est ce qu’une équipe comme la Colombe doit faire pour maintenir sa place de leader jusqu’à la fin du Championnat ?

 

Grégoire Atangana N. : La première solution pour moi c’est de rester concentré jusqu’à la fin. Il faut chercher à remporter tous les matchs sans penser à la fin du championnat. Cet état d’esprit va permettre à une équipe comme la colombe de jouer sans pression. Il faut aussi que l’entraineur Gabrielle Zabo travail beaucoup l’aspect psychologique de ses jeunes joueurs, dont beaucoup n’ont pas encore vécu ce genre d’émotion. Il devra faire en sorte que ses enfants gardent les pieds sur terre pour finir le championnat en beauté.

 

Propos recueillis par Claude Olivier Banaken.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

ÉLECTION À LA FECAFOOT : Bertin Ebwele s’exprime sur la question de la double nationalité

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram Pendant qu’un footballeur est en activité, il est autorisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *