samedi , septembre 18 2021
Home / L'INTERVIEW / ELITE ONE : Laurent Djam exprime sa satisfaction

ELITE ONE : Laurent Djam exprime sa satisfaction

Bamboutos football club de Mbouda en déplacement à Douala le mercredi 21 juillet 2021 s’est imposé (1-0) sur Avion du Nkam lors de la rencontre comptant pour la 12e journée en retard du championnat de football professionnel de première division. Au terme de cette rencontre, Laurent Djam le patron du banc de touche du club de Mbouda a exprimé ses impressions face à la presse. Interview.

Laurent Djam.

Au sujet de la rencontre.

Laurent Djam: Un match où vous contrôlez en première mi-temps et vous avez les difficultés en seconde mi-temps. Face à une équipe à 10. Je pense que l’entraîneur d’avion a bien su réfléchir et a mis en place un certain nombre de choses qui a bien su nous embêter. Il faut aussi avouer qu’on n’avait une grosse baisse de régime. Il va peut-être falloir revoir la qualité de préparation qu’on n’a pu avoir dans cette semaine là. Mais je pense très logiquement qu’on ne peut pas cracher sur ce genre de match, un match qui a été très très difficile. On n’a aussi appris à savoir aujourd’hui plier sans rompre et marquer un but. Je pense que c’est un peu ça le chemin d’une équipe qui veut se faire une place.

Au sujet de l’interruption du championnat.

Laurent Djam : Beh il faut avouer que ça nous a sérieusement perturbé avant hein. Même quand on reprenait la phase aller c’était ça hein. On travaillait avec incertitude. Non je pense qu’il serait plausible, il serait plus logique de continuer à jouer le championnat. Pourquoi on jouerait les matchs en retard et tout s’il faille qu’on arrête le championnat à chaque fois ? Comment est-ce que les entraîneurs se préparent ? Ça devient difficile et compliqué. Mais au finish il important que les gens s’asseyent et qu’on nous permet de jouer. Ce qu’on veut c’est jouer, c’est voir ce genre de monde au stade, c’est voir ce public là venir massivement, être content, se mettre en valeur. Je pense que c’est quelque chose de bien. Il faut qu’on s’approche, il faut qu’on s’accorde. Je pense que si les gens s’asaient ils vont trouver les solutions. Ce sont les solutions qui font les hommes. Et puis ça va passer.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

ÉLECTION À LA FECAFOOT : Bertin Ebwele s’exprime sur la question de la double nationalité

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram Pendant qu’un footballeur est en activité, il est autorisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *