lundi , octobre 25 2021
Home / ACTUALITE / Fecacyclisme: Jean Baptiste Biaye s’exprime sur l’accident tragique qui a causé la mort de Dieudonné Ntep

Fecacyclisme: Jean Baptiste Biaye s’exprime sur l’accident tragique qui a causé la mort de Dieudonné Ntep

L’entraîneur national du cyclisme du Cameroun est décédé. Dieudonné Ntep a trouvé la mort dans un accident de la circulation non loin de Mbankomo sur l’axe lourd Yaoundé- Douala. A bord d’un bus de la Fédération camerounaise de Cyclisme. Le coach Dieudonné Ntep et les deux autres occupants le mécanicien de l’équipe nationale et le médecin se rendaient à Douala où ils devaient s’envoler pour le Bénin afin de prendre part à la compétition cycliste Le tour du Bénin. Sa dépouille a été déposée à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé, tandis que la brigade de gendarmerie de Mbankomo a ouvert une enquête enfin de déterminer les circonstances exactes de l’accident qui a ôté la vie à Dieudonné Ntep. Jean Baptiste Biaye responsable de la communication à la fédération camerounaise de Cyclisme s’exprime sur les circonstances de cette accident au micro de Yves Léopold Kom. Réaction.

Jean Baptiste Biaye.

Quelles sont les circonstances du décès de Dieudonné Ntep l’entraîneur national cyclisme ?

Dieudonné Ntep.

Jean Baptiste Biaye : Il allait à Douala, il allait à Douala et l’accident a eu lieu peu avant le péage de Mbankomo où le véhicule est entré en collision avec un camion d’une société brassicole. Il n’était pas seul à bord, il y avait le chauffeur, il y avait un personnel de santé monsieur Naye que tu connais très bien, euh il y avait Weka le mécanicien, mais Weka, Nayi et le chauffeur Mayi sont bel et bien vivants. Ils ont eu chacun quelques égratignures, quelques petites blessures. Euh on les a admis dans un hôpital pour un examen approfondi si jamais ils ne pouvaient pas avoir un traumatisme quelconque. Mais ils sont sains et saufs. Ce qu’on peut dire il n’y a que Ntep qui a rendu l’âme pratiquement le temps de le transporter du lieu de l’accident.

Ci-dessus quelques clichés du véhicule accidenté.

Les coureurs de l’équipe nationale n’étaient pas là?

Jean Baptiste Biaye : Non il n’y avait pas de coureurs. Les coureurs devaient les rejoindre après. Il n’y avait pas de coureurs.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

About Rodrigue DJENGOUE

"La Voix du perroquet" est un site d'information généraliste. Nous parlons de sport - football, culture, politique mais aussi de société... Email: djengouerodrigue@gmail.com

Check Also

CAN2021: La signature de l’accord cadre aura lieu demain vendredi

Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *