lundi, juillet 4, 2022
spot_img
HomeUncategorizedLFPC: Clément Nzeko "Il faut que nous nous arrimions à la donne...

LFPC: Clément Nzeko « Il faut que nous nous arrimions à la donne professionnelle »

Invité du magazine dominicale « Sport Time » diffusé sur les ondes de radio Équinoxe, le consultant de Radio et télévision équinoxe à la lumière des tergiversations qui agitent les clubs à quelques jours du lancement de la prochaine saison a jeté un regard critique sur le championnat de football professionnel du Cameroun. Réaction.

«  Nous avons un championnat professionnel dit-on. Mais malheureusement nous n’avons aucun éléments qui certifient que c’est un championnat professionnel. Un championnat professionnel c’est un championnat qui avant son lancement donne les temps d’arrêt. C’est-à-dire qu’on vous dit que la phase aller part de telle date à telle autre date. La trêve va de telle date à telle autre date. Ça reprend et ça s’arrête à telle date pour que l’année qui va suivre recommence. Or souvenons nous, il y a peut être quatre ou cinq mois que notre championnat s’est achevé c’est-à-dire le temps nécessaire pour récupérer, se préparer et relancer un autre championnat. Nous devions être à l’heure actuelle au tiers du parcours au moins du championnat professionnel.

Souvenons nous aussi que l’année qui va venir là nous allons organiser la coupe d’Afrique. Ça veut dire qu’il faut que notre championnat s’arrête au moins un mois avant le début de la coupe d’Afrique pour donner la possibilité à tout le monde de basculer en ce qui concerne cette compétition. Malheureusement nous ne sommes pas entrain de le faire.

On n’est aujourd’hui confronté à une idée du président de la ligue professionnelle qui voudrait qu’on joue a 20. Jouer à 20 veut dire qu’on va passer de 34 à 38 journées. Et lorsque nous savons que passé à 38 journées…Et s’il faut qu’on finisse en mai parce que la coupe d’Afrique va commencer en juin, il va falloir jouer tous les 4 jours. Est-ce que nous avons les infrastructures nécessaires ? Moi en préparateur physique que je suis, je suis vraiment ahuri devant cette situation. Parce que c’est amener l’enfant à l’abattoir. Il faut que nous nous arrimions à la donne professionnelle. »

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

Facebook Comments Box
Rodrigue Djengoue
Rodrigue DJENGOUE est un membre de l'association des blogueurs du Cameroun et par ailleurs journaliste sportif sur www.lavoixduperroquet.com
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Most Popular

Recent Comments