mercredi, novembre 30, 2022
spot_img
HomeA LA UNEMarathon international de Douala : Narcisse Mouelle Kombi "Notre souhait est que...

Marathon international de Douala : Narcisse Mouelle Kombi « Notre souhait est que le marathon international de Douala devienne le marathon international du Cameroun »

La cinquième édition du Marathon international de Douala a connu son apothéose hier dimanche 30 octobre 2022. Cette 5e édition a été présidée par le ministre des sports Narcisse Mouelle Kombi qui a donné le coup d’envoi de cette compétition annuelle dont le point de départ était situé à un jet de pierre de la mairie de Douala 4e. Face à la presse au terme du Marathon, il a émis le vœu de voir cette compétition changé de dénomination. Réaction.

Narcisse Mouelle Kombi.

Nous les (athlètes professionnels et amateurs Ndlr) invitons également à d’avantage d’efforts, à d’avantage d’entraînement, à d’avantage d’investissement de nos athlètes dans le domaine de l’athlétisme qui nous a offert ne l’oublions pas deux fabuleuses médailles d’or olympiques à travers madame Françoise Mbango Etone. Que l’athlétisme puisse être également un domaine, un champ dans lequel  le Cameroun comme dans le football et dans d’autres disciplines collectives s’illustrent et portent haut le flambeau des performances, des prouesses (…)

Au delà de cela il y a la prouesse organisationnelle. Le marathon international de Douala s’affirme d’années en années comme une compétition internationale, un évènement sportif international de grande envergure dont l’attractivité et la compétitivité s’affirme. Nous avions ici 4500 participants venus de 22 pays africains, européens, asiatiques et même américains. Cela témoigne à suffisance de l’importance que revêt dans la galaxie des marathons internationaux le marathon international de Douala pour lequel j’émets le vœu qu’il devienne avec le soutien, l’appuie qui sera toujours constant des pouvoirs publics car souvenez vous le créneau moteur, structurant, directeur c’est celui du président de la République son excellence Paul Biya qui met en évidence l’inexistence de sport mineur ou de sport réservé, ou de sport majeur et d’équivalence à toutes les disciplines sportives.

Voici la fédération camerounaise de cyclisme l’une dont la gouvernance est des plus exemplaires qui organise dans l’humilité et dans l’efficacité une belle manifestation sportive à destination de milliers de Camerounais et qui offre de la joie au mouvement sportif camerounais. Notre souhait est donc que le marathon international de Douala devienne le marathon international du Cameroun se courant à Douala. Le marathon international du Cameroun se courant à Douala. Voilà il me reste à souhaiter bonne chance à tous les athlètes amateurs comme professionnels et surtout d’avantage de courage, de détermination, d’ardeur patriotique à tous les acteurs qui permettent à la fédération camerounaise d’athlétisme d’affirmer dans la pluralité et la diversité des disciplines que porte cette fédération.

Nous avons un prestigieux événement le Mont Cameroun « Race of hope » qui est l’un des événements phares de cette fédération et bien d’autres encore qui permettent à cette fédération d’être l’une des plus remarquables de par son bilan et de part son leadership et de part son action.

Nous les encourageons à aller de l’avant et à continuer à porter vers les cimes les prouesses, les performances et l’image du Cameroun rayonnante en tant que grande nations de sport.

Le sport que le président de la République son excellence Paul Biya veut comme la matrice, la matrice de la construction d’une conscience nationale. Une conscience qui soit marquée par une vision euphorique des activités physiques et sportives conçues comme un instrument de solidarité, un instrument de fraternité, un instrument de communion, de partage, un cercle magique où tout est possible y compris les transformations, les mutations les plus magnifiques que notre pays a pu enregistrer ces dernières années à la faveur de la construction ou de la réhabilitation sous la très haute impulsion du président Paul Biya. De magnifiques infrastructures sportives ayant permis par exemple l’organisation avec grand succès du Chan et surtout de la 33e édition de la CAN qui apparaît aux yeux de tous les observateurs comme la meilleure de toutes les éditions jamais organisées.

C’est pour cela que nous parlons de la magie et aussi de la rédemption que le sport sous l’impulsion du président de la République a pu opérer au bénéfice par exemple de l’aménagement du territoire et de la transformation structurelle de la physionomie de biens de nos localités. Merci.

Propos recueillis par Rodrigue Djengoue.

Facebook Comments Box
Rodrigue Djengoue
Rodrigue Djengouehttps://lavoixduperroquet.com
Rodrigue DJENGOUE est un membre de l'association des blogueurs du Cameroun et par ailleurs journaliste sportif sur www.lavoixduperroquet.com
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Most Popular

Recent Comments